Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                                                                       AMIS DES MOULINS 61

Les forêts anciennes regorgent-elles de biodiversité ?

22 Juin 2018

By :REVUE FORESTIÈRE FRANÇAISE (RÉDACTION,  in :L’AGORA: PUBLICATIONS

Les forêts françaises ont doublé de surface depuis le début du XIXesiècle. Elles sont donc composées au moins pour moitié d’anciennes terres cultivées, de pâtures et de landes. Dans quelle mesure l’utilisation passée des terres influence-t-elle la faune et la flore des écosystèmes forestiers ? La Revue forestière française explore la question dans sa dernière livraison, entièrement consacrée aux forêts anciennes.

Les changements d’usage du sol ont pour effet d’accroître ou de diminuer les surfaces forestières selon les régions, et de fragmenter ou de défragmenter les massifs boisés. Les espèces présentes sont plus ou moins vulnérables à ces évolutions.

La continuité de l’état boisé (c’est-à-dire la permanence temporelle de l’usage forestier du sol) ou son ancienneté doivent être différenciées de l’âge du peuplement forestier et des éléments associés, comme les vieux arbres ou le bois mort. Ainsi, il est possible de trouver des jeunes peuplements et des peuplements d’âge intermédiaire aussi bien en forêt ancienne qu’en forêt récente.

 

Qu’est-ce qu’une forêt ancienne ?
Les forêts anciennes correspondent à des forêts n’ayant pas connu d’interruption de l’état boisé depuis une date de référence. Quelle date de référence faut-il prendre en compte ? Certaines modifications des sols peuvent persister pendant des centaines, voire des milliers d’années. C’est le cas des apports de phosphore en agriculture, dont on observe encore la trace dans les anciens champs gallo-romains retrouvés dans les forêts actuelles. En l’absence d’arguments écologiques précis, trois sources sont disponibles à l’échelle nationale en France :
– la carte de Cassini (échelle du 1/86 500), a priori la plus ancienne (1749-1790) ;
– le cadastre napoléonien (1812-1850) ;
– et la carte d’état-major (1818-1866), réalisée à une date proche du minimum forestier français qui pourrait se situer dans la seconde moitié du XIXe siècle.

***    A lire cet excellent article complet sur :https://www.forestopic.com/fr/agora/publications/769-forets-anciennes-biodiversite-histoire

 
Extrait de la carte de Cassini : forêt de Marly (Yvelines) au XVIIIe siècle. La plus grande partie de l’actuelle forêt de Marly est une forêt ancienne, l’état boisé sans interruption du XVIIIe siècle à aujourd'hui y est attesté par les cartes géographiques existantes (source de la carte : Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, EHESS)

Extrait de la carte de Cassini : forêt de Marly (Yvelines) au XVIIIe siècle. La plus grande partie de l’actuelle forêt de Marly est une forêt ancienne, l’état boisé sans interruption du XVIIIe siècle à aujourd'hui y est attesté par les cartes géographiques existantes (source de la carte : Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, EHESS)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article