Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                                                                       AMIS DES MOULINS 61

Biodiversité ce mot qui fait polémique,

29 Août 2020

L’article paru la semaine dernière dans les pages du journal « le canard enchaîné» n’a pas pu vous échapper, largement repris sur les réseaux sociaux et sur les blogs des associations de sauvegarde des moulins il a  fait le tour des observateurs de la fameuse «biodiversité».

Biodiversité ce mot qui fait polémique,

Puisque comme l’a repris le journal satirique  entre l’écologiste des villes et l’écologiste des champs il n’a pas la même connotation, nous avions déjà évoqué, il y a quelque temps, cette fable de La Fontaine sur le blog de notre association. Les propriétaires de moulins, les riverains de cours d’eau et les propriétaires d’étangs, ne comprennent pas ce dernier décret du 30 juin 2020   (n°2020-828) qui modifie la nomenclature et la procédure en assouplissant les exigences pour les dossiers loi sur l’eau. Les destructions d’ouvrages seront exonérés de déposer un dossier « autorisation » pour faciliter l’arrivée des pelleteuses sous couvert de restaurer l’état naturel des cours d’eau. Le dossier est simple à comprendre pour la Ministre de l’écologie: malgré l'appel à la "continuité écologique apaisée" et « martelant » que la destruction n'est pas la seule solution ni la solution prioritaire, il y a dans l'administration placée sous sa tutelle, des fonctionnaires qui persistent dans l'agenda contraire, à savoir prime financière à la seule casse des barrages, digues, seuils et chaussées, harcèlement règlementaire afin de rendre si complexe et coûteuse la propriété d'un ouvrage hydraulique que l'on est poussé à en accepter sa disparition.

Nos associations ne peuvent rester muettes devant un tel déni de la démocratie,

Déni oui ! car les services publics refusent toujours et totalement le dialogue,  les institutions considèrent les associations de sauvegarde des moulins comme les vilains petits canards …( sic) Et bien nous sommes heureux aujourd’hui, qu’après la presse locale et régionale, qui a bien souvent accepté de publier nos commentaires et interviews, ce soit la presse nationale par la voix d’un journal à large diffusion qui mette en avant nos persécutions.

Un maximum de financement à la casse du patrimoine hydraulique

Aujourd’hui nous persistons à demander que toute modification, après avoir été acceptée et validée par les propriétaires riverains ou d’ouvrages hydrauliques, soit prise en charge financièrement et dans sa totalité.  Actuellement,  c’est l’inverse qui se passe, dans l'élaboration des SDAGE  les services de l'Etat demandent d'accorder le maximum de financement à la casse du patrimoine hydraulique Français. Madame la Ministre, qui nous assure du contraire et, son cabinet n'échangent t’ils pas avec les directions administratives des agences de l'eau ?

Nous ne trouverons jamais d’équilibre démocratique si les portes des institutions nous restent fermées, notre expérience et  le respect du bien d’autrui nous imposent naturellement dans le dialogue de la biodiversité et avec ses institutions de gouverne.

Vous avez dit Biodiversité ?

Sur le sujet de la biodiversité, nous sommes, en ces périodes de canicule, les garants de la conservation de la faune et de la flore ; c’est dans les biefs de nos moulins, dans nos étangs, sur nos zones humides, que viennent se réfugier les éléments aquatiques qui reprendront leurs territoires dès l’étiage terminé (au mois d’octobre) et ceci perdure depuis des siècles, n’en déplaise aux écologistes des villes.

Ce noeud gordien,

Madame la Ministre, Barbara Pompili , devra le trancher ; si ce n'est-elle, un de ses successeurs car la controverse ne s'arrêtera jamais. Les riverains et les protecteurs des milieux aquatiques et du patrimoine qui sont perpétuellement menacés de destruction de leur cadre de vie reviendront à la charge sans jamais se résoudre.

 

Services inféodés

En attendant une réponse de Madame la Ministre et une position sans ambiguïté de la part de ses services inféodés, (d’ailleurs à ce sujet nous ne savons pas qui est inféodé à qui, les services du Ministère inféodés aux ministres ou les ministres inféodés aux services ?), un recours, sera porté par les trois Fédérations Nationales de riverains et sauvegarde des moulins, ARF, FDMF, FFAM  à l’encontre du « DÉCRET N°2020-828 DU 30 JUIN 2020 MODIFIANT LA NOMENCLATURE ET LA PROCÉDURE EN MATIÈRE DE POLICE DE L’EAU », recours qui se fera avec l’appui d’un grand nombre de nos associations.

Contact :Association les amis des moulins 61

Adresse le moulin de Rainville

61290 Longny au Perche 61290.

Mail  ADM.61@orange.fr

Blog  http://lesamisdesmoulins61.over-blog.com/

 

 

 

 

 

Biodiversité ce mot qui fait polémique,
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article