Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                                                                       AMIS DES MOULINS 61

Des truites "féminisées"...

14 Mars 2022

Peut-on parler de pollution pharmaceutique dans nos fleuves et nos rivières ?  Xavier Leflaive, chercheur à l'OCDE (organisation de coopération et de développement économique), responsable de l'équipe "eau" est l'invité de Catherine Pottier. 

Alors que la pêche de la truite en première catégorie vient de s'ouvrir, une grande étude internationale, publiée dans la revue de l'Académie des sciences américaine, montre que la pollution liée à l'usage de médicaments, touche toutes les régions du monde. Les scientifiques se sont penchés sur 258 rivières coulant dans 106 pays.
De l'Antarctique aux villages amazoniens, en passant par Dehli ou Bagdad, partout on trouve des traces de substances pharmaceutiques, et la France n'échappe pas à la règle.

Les analyses se sont focalisées sur 61 substances médicamenteuses utilisées couramment comme les antibiotiques, les anti-inflammatoires, les antidépresseurs, les antidiabétiques ou les stimulants comme la caféine. Un quart des sites concernés présenteraient même un niveau de pollution supérieur à celui considéré comme sans danger pour l'homme et les organismes aquatiques.

Des truites "féminisées"...

Tout le monde s'accorde à dire aujourd'hui que cette pollution pharmaceutique a des conséquences sur les écosystèmes des cours d'eau. Plusieurs observations , dans l'eau et en laboratoire, ont montré que le rejet dans l'eau de contraceptifs oraux avait entraîné une "féminisation" des poissons.

Xavier Leflaive explique également que certains psychotropes pouvaient changer le comportement des poissons. Ils deviennent moins prudents et ont tendance à se jeter dans la gueule de leurs prédateurs.

Aujourd'hui on connaît les conséquences de la présence dans l'eau de résidus d'antibiotiques ou d'antidépresseurs, mais on ignore encore la multifactorisation.
"On sait que certaines substances, tout à fait inoffensives individuellement, vont se révéler toxiques et dangereuses lorsqu'elles se combinent entre elles", explique le chercheur. C'est ce que l'on appelle "l'effet cocktail" souvent observé dans les cours d'eau.

Extrait de l'article   Publié Les rejets de médicaments sont-ils une menace pour nos rivières et nos cours d'eau ? france Info : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/au-fil-de-l-eau/les-rejets-de-medicaments-sont-ils-une-menace-pour-nos-rivieres-et-nos-cours-d-eau_4981785.html

Des truites "féminisées"...
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article