Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                                                                       AMIS DES MOULINS 61

La biodiversité une politique à deux vitesses dans notre pays.

23 Avril 2022

Nous nous apercevons que dans notre pays que lorsque nous sortons des cours d'eau, les autorités environnementales  sont beaucoup plus souples avec la biodiversité; Une politique à deux vitesses... A noter les conclusions de l'étude faites sur un projet  d'installation d'éoliennes, avis rendu par l'autorité environnementale. https://www.normandie.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Avis_AE_moussonvilliers_signe_150916.pdf'enquête publique porte sur l'actualisation de la demande d'autorisation environnementale du projet de parc éolien situé à Moussonvilliers, commune déléguée de CHARENCEY, présentée par la SAS Futures Energies Parc du Haut Perche.

Notre association a souhaité donner son avis sur la question

Observation de l'association "les Amis Des Moulins 61"  ADM 61.
Une fois de plus nous nous voyons dans l’obligation de dénoncer le manque d’études préalables lié à ce projet.
En effet, à notre connaissance aucune étude réelle et sérieuse n’a été réalisée  sur la pollution des eaux souterraines, nappes phréatiques ou sources alimentant le sous-sol dans lequel est prévue l’implantation de ces éoliennes.  En effet, les fondations,  les structures métalliques et les matières accumulées lors de l’installation, puis, au cours du temps la dégradation inéluctable de microparticules rejoignant les zones aquifères vont avoir un impact entraînant la pollution d’un des éléments les plus fragiles de notre région l’eau.
L’environnement de Charencey, Moussonvilliers, particulièrement riche en zones humides, comme celui du Perche et de ses environs,  est actuellement protégé des pollutions industrielles et, de fait, bénéficie de cours d’eau en bon état écologique ;  il est donc important voire vital  de conserver et de protéger ce bénéfice.
Ces milieux humides existants à Moussonvilliers et dans ses environs représentent un  environnement particulier ; ils sont,  sans nul doute,  exceptionnels et encore une fois aucune étude d’impact réelle et sérieuse, n’a été faite sur la faune et la flore vivant dans les périmètres ciblés pour l’installation des machines.
A noter,  tout particulièrement,  la localisation des invertébrés, colonies repérées comme riches sur Moussonvilliers. Ils constituent une nourriture indispensable aux oiseaux de proie, de jour mais, particulièrement aux rapaces nocturnes qui ne manqueront pas d’être fortement perturbés puisqu’ ils ne peuvent localiser très précisément leurs proies que par les sons, ceci grâce aux différences de temps et d’intensité des vibrations reçues entre l’oreille droite et la gauche ;  ce qui,  vous en conviendrez,  sera impossible lors du fonctionnement des appareils et par conséquence créera un déséquilibre important dans le monde des animaux vivant dans cet environnement.
Nous aborderons dans notre note également les Chiroptères (Chiroptera), espèces protégées par décret ministériel , Arrêté ministériel du 23 Avril 2007 (Modifié le 15/09/2012) : « Sont interdits sur tout le territoire métropolitain et en tout temps : la destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement, la perturbation intentionnelle des chauves-souris dans le milieu naturel, » comme beaucoup d’autre mammifères vivants dans la zone précitée, qui ont d’ailleurs  été repérés par l’association GMN « Groupe mammalogique normand » et subiront,  de plein fouet,  les conséquences des ondes concurrentes à celles qui leurs sont nécessaires pour chasser. L’étude présentée dans l’avis de l’autorité environnementale nous semble totalement dénuée de bon sens et ne donne aucune source réelle et sérieuse à son commentaire puisque basée sur des présomptions.
Comme pour les oiseaux de proie les commentaires et soi-disant études liées à l’étude environnementale sont incomplets et malheureusement auront de graves conséquences sur la biodiversité.
Voilà,  en quelque mots,  Madame l’enquêtrice,  quelques éléments qui, nous en sommes persuadés,  vous inviteront à conclure que ces manques d’enquêtes préliminaires, qui se devraient d’être effectuées par des organismes ou associations indépendants,  ne peuvent que vous invitez à délivrer un avis défavorable à la demande d'autorisation environnementale du projet de parc éolien situé à Moussonvilliers, commune déléguée de CHARENCEY.
Restant à votre disposition pour tous renseignements complémentaires.
André QUIBLIER 
Président de l’ADM 61.
Association les amis des moulins 61.

Objet : agir pour le développement et la protection du patrimoine bâti, de la préservation de l'histoire des moulins ainsi que la protection de l'environnement, de la faune et de la flore aquatiques.

La biodiversité une politique à deux vitesses dans notre pays.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article