Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                                                                       AMIS DES MOULINS 61

Les apprentis sorciers pris les doigts dans le pot de confiture

29 Août 2022

Alors seraient-ils pris à leur propre piège ? Le lobby de la pêche, devant les constats déplorables de l’état de nos cours d’eau, monte « à la communication ».

Certes, la sécheresse actuelle n’est pas entièrement de leur faute mais tous ces ouvrages massacrés à la pelleteuse mécanique n’arrangent rien. La nature reprend ses droits établis depuis plusieurs siècles, elle a horreur d’être manipulée.

Ce que nous, ADM 61, souhaiterions savoir c’est ce que propose la fédération de pêche Ornaise voire Nationale pour réduire les effets sécheresse dans les temps à venir ; il ne suffit pas de poser pour la photo auprès d’un cours d’eau pour que, par magie, l’eau coule…il va falloir faire autre chose que d’agiter le drapeau noir sur la marmite !!!

Il ne suffit pas d’agiter les 8000 cartes de pêche (y compris les cartes « à la journée »…) c’est une méthode politicarde  vieille comme le monde pour impressionner les élus et la presse locale mais ça n’impressionne plus personne puisque personne n’est dupe et nous pouvons dire aujourd’hui qu’un grand nombre de pêcheurs de terrain, que nous avons rencontrés, ne sont pas d’accord avec leur Fédé mais laissons-les s’expliquer entre eux …

La Fédération de la pêche va-t-elle continuer à demander la suppression des ouvrages hydrauliques et d’un autre côté remettre l’été des batardeaux  ou des « Bags » sur la rivière ?

https://www.francebleu.fr/infos/environnement/face-a-la-secheresse-de-la-vire-entreprises-et-collectivites-trouvent-des-solutions-1661337700?fbclid=IwAR0v_Jzl2jORa56_1Qteo2BZdMRfzBLnlCzBobTEsDqCcRYI6YTMV0--8Ss

Va-t-elle continuer à pleurnicher sur « l’infâme personnage » qui a ouvert les vannes d’un moulin  des Deux-Sèvres ce qui a fait que le cours d’eau aujourd’hui est à sec.

https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aquitaine/voulmentin-79150/un-acte-de-malveillance-met-l-argent-a-sec-au-moulin-du-bourg-a-voulmentin-88005fb0-2085-11ed-a4c9-32d097646896?fbclid=IwAR0v5dNPUz8oNsv1vtznI5vQ1_Z481Cs_x0SxJS4mglzv3-gAqqohK2GEKs

Ou tenir compte de l’expérience intelligente de terrain ?

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/sable-sur-sarthe-72300/secheresse-en-sarthe-le-maire-de-sable-demande-l-ajournement-des-ecourues-4adae668-1947-11ed-a231-3b46c7cb5879?fbclid=IwAR233lolh9SlPzbf_sgnTx8xAJNev7C9R2IpxnqSetL84MHRPqx4ww3bS5w

Et encore regarder ce qui se passe en France ?..

https://www.lepoint.fr/societe/la-garonne-malmenee-par-la-secheresse-sous-perfusion-des-barrages-des-pyrenees-27-08-2022-2487507_23.php

Malgré toute ces informations qui nous viennent des quatre points du pays, l’Orne restera t'il  le seul département qui se vantera de la destruction des ouvrages !

La Fédération de la Pêche Ornaise, après avoir affirmé  que les seuils de moulins étaient les responsables de la disparition des poissons, d’avoir encouragé la destruction des biefs , (retenue d’eau en amont des moulins hydrauliques) et  détruit, de ce fait, la ripisylve qui les accompagne (Formations végétales qui se développent sur les bords des cours d'eau ou des plans d'eau situés dans la zone frontière entre l'eau et la terre) après avoir détourné des cours d’eau en fond de vallée avec tous les inconvénients qui en résultent aujourd’hui,  voudrait se positionner en expert sur l’assec des rivières !!!

Alors, si cela est certes dramatique, il est important  de souligner le rôle positif des moulins, étangs et zones humides. Les ouvrages hydrauliques, en ralentissant l’évacuation de l’eau vers la mer ou l’Océan, permettent de gérer les niveaux d’eau, voire de  retenir cette eau pour la diriger en partie sur les nappes phréatiques afin de les recharger.

La végétation des berges de moulins et des étangs (la ripisylve) ralentit l’évaporation et permet à la faune et la flore aquatiques d’y trouver refuge, ce qui va encore,  cette année, sauver un nombre important d’espèces protégées.

Quelle hypocrisie que de venir nous expliquer qu’il faut conserver  les zones humides et les mares  alors que la fédération de la Pêche prône la destruction des biefs des moulins et des étangs emportant tout l’environnement qui les accompagnent, ceci depuis plus de dix ans…

Plus l’on détruit d’ouvrages hydrauliques, plus les inondations sont importantes. Il a été constaté que les vannes des moulins, « cassent la force des crues » de même,  ce ralentissement profite également aux nappes phréatiques et nous sommes heureux de retrouver cette eau stockée naturellement  lors des périodes estivales. 

Plus d’ouvrages hydrauliques sont détruits, plus nos cours d’eau sont en assec avec des conséquences dramatiques pour la faune, la flore et l’homme ; cela devrait être suffisant pour donner à réfléchir à ceux qui nous donnent, sans cesse, des leçons d’écologie. Peut-être que ce bon sens de base est trop simple pour  eux ?

Il y a encore 50 ans, avec deux fois plus d’ouvrages hydrauliques implantés sur les cours d’eau, nous dénombrions deux fois plus de poissons …

Les obligations d’ouverture de vannes, faites par injonctions administratives, n’ont rien arrangé. Les propriétaires et gestionnaires d’ouvrages hydrauliques se doivent (c’est la loi) de gérer avec bon sens cette manœuvre dans le plus grand intérêt de la rivière, c’est ce qu’ils font !  Il y a des règles il faut que toutes les parties les respectes, Il est inutile de modifier cette réglementation.

Nous, ADM 61, demandons aujourd’hui : la protection et le maintien des biefs de moulins, l’arrêt immédiat de la casse prévue des ouvrages, mais aussi la protection des lignes d’eau des étangs, des mares ainsi que la protection et l’élargissement des zones humides.

Nous réclamons la création de bassins de réserves d’eau comme cela était mis en place encore au XVIII° siècle dans nos campagnes, (voir la carte de Cassini XVIII° siècle, en PJ) ; la création de ces réserves, faites sous contrôle des services de la DDT,  auraient comme but  de recharger les nappes phréatiques lors des montées d’eau en hiver, aiderait, au printemps,  à réalimenter les cours d’eau et les pâtures environnantes lors de l’étiage (en été) ; tout ceci profiterait aux  agriculteurs, aux éleveurs ainsi qu’aux maraîchers. 

Bien sûr, les détracteurs nous opposeront l’évaporation en période de très forte chaleur ; effectivement, nous pourrions avoir une perte d’eau calculée par évaporation de 4 à 6 % mais ce « phénomène naturel », avec une plantation d’arbres autour de chaque réserve, serait pratiquement sans incidence et  toujours plus bénéfique que d’avoir nos eaux pluviales d’hiver projetées dans la Mer ou  l’Océan et qui …  aujourd’hui s’évaporent au beau milieu de ces grandes étendues d’eau ; à noter que cette solution permettrait également une oxygénation supplémentaire bénéfique à la faune et la flore de nos cours d’eau.

C’était avant de jouer les apprentis sorciers qu’il fallait y penser !  Jouer la carte de l’apocalypse n’est plus de mise ; nous laissons cette mauvaise idée à nos détracteurs. L’association « les Amis Des Moulins 61 » préfère chercher et proposer des solutions pour le très proche avenir qui pourrait être, avec la confiance des services de la préfecture, mises en place dès 2023, c’est pourquoi nous avons adressé un courrier dans ce sens à Monsieur le Préfet de l’Orne.

Malheureusement, il y a encore des ouvrages (moulins) qui vont disparaître dans les semaines à venir et il faut savoir que tous ces travaux de destruction sont financés par l’argent public ! Actuellement,  c’est particulièrement sur le secteur Ornais de la Sarthe que le syndicat de rivière continue sa prospection à l’effacement (comprendre démolition) des ouvrages hydrauliques et des moulins. Nous avons rencontré des propriétaires et éleveurs, encore la semaine dernière,  qui sont dans le plus grand désarroi face à cette ‘machine’ qui irrémédiablement poursuit son action en proposant la destruction de notre patrimoine ancestral  sans se soucier de la véritable écologie en place et existante à ce jour.

Allons-nous, à l’avenir, dans l’Orne, faire comme à Vire, Calvados où, aujourd’hui, nous sommes obligés de poser des barrages flottants et remettre des batardeaux sur les moulins détruits pour … retenir l’eau de la rivière ceci afin d’alimenter les stations de pompages d’eau destinées à la population ?

André QUIBLIER / Président des Amis des moulins 61.

Courriel  ADM.61@orange.fr.

Les apprentis sorciers pris les doigts dans le pot de confiture
Les apprentis sorciers pris les doigts dans le pot de confiture
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Merci pour ce blog, plein de bon sens! ce bon sens qui manque d'ailleurs à certains. Très surpris par l'article de Mr Doron dans Ouest France, je me suis interrogé sur la formation de ce Monsieur pour etre capable d'énoncer des contrevérités telles qu'un adolescent de 3° ne lui aurait pas laissé dire. Sa théorie sur l'évaporation de l'eau en riviere par exemple est un modèle "shadock": il réussi à démontrer qu'il y a plus d'évaporation quand il y a de l'eau que quand il n'y en a plus!! et donc il vaut mieux ne plus avoir d'eau ou presque pour éviter l'évaporation !! Merci Professeur Doron! Alors ce monsieur se présente sur Linkedin comme "Ingénieur chez Communauté Urbaine d'Alençon". Le problème, c'est que ce Monsieur ne figure sur aucune liste de recensement des ingénieurs (IESF notamment). S'il devait lire ce commentaire, qu'il sache qu'usurper des diplômes est un délit. Alors si ce Monsieur est Ingénieur hors de France, qu'il énonce ses titres et l'université d'origine non ? nous serons rassuré. En attendant cela permet de mieux comprendre pourquoi les théories les plus fumeuses circulent dans un milieu davantage guidé par l'ecologie dogmatique destructrice qui permet surtout la juteuse pêche aux subventions (electrique ou pas !!).
Répondre
Merci cher Ami pour vos commentaires, je suis très touché de vos compliments Il est important de ne pas laisser sans réponse les sottises publiées dans la presse sans aucune vérification des déclarations Malheureusement le lobby médiatique ne faiblit pas , nous avons du travail<br /> Amicalement André