Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                                                                       AMIS DES MOULINS 61

PATRIMOINE - La médiocrité ne gagne pas toujours !

29 Septembre 2018

Il ne faut pas baisser les bras nous continuerons à nous battre contre la médiocrité dont font parti ces "élites". nous avançons car il y'a encore q.q. années en arrière l'on entendait même pas parler de ce genre d'assassinat de notre patrimoine !✌️ Aujourd'hui nos associations se battent pour la Préservation des moulins.😉😉😉

 

Les travaux sur le fleuve Hérault au lieu-dit le Tempo sur la commune de Pézenas ont été entrepris pour la réhabilitation du seuil, la construction d’une passe à poisson et comme indiqué sur les panneaux qui ont été apposés à proximité du site pour la « confortation » de l’ancien moulin. C’est en effet à cet endroit-là que se situe le moulin de Castelnau qui appartenait aux seigneurs De Guers.

Un des membres de l’ASPAHC (+) a signalé le 24 août dernier à son président Noël Houlès que l’un des trois bâtiments constituant l’ensemble des trois usines du moulin du 12ème siècle avait été arasé. Les services de la DRAC ont été aussitôt alertés par l’ASPAHC et la DRAC a immédiatement ordonné à l’entreprise en charge des travaux de stopper le chantier en attendant la venue sur le site des agents du service régional de l’archéologie. Ce que n’a pas fait l’entreprise qui a continué la destruction de l’édifice en arasant d’une hauteur de deux mètres les deux autres bâtiments.

La destruction de ce patrimoine vieux de 800 ans a été effectuée sans qu’une enquête publique préalable soit effectuée, sans permis de démolition, sans consultation des services compétents de l’architecture et du patrimoine à la DRAC.

Par ailleurs les arrêtés préfectoraux d’autorisation requise au titre de la législation de l’eau et de déclaration publique ne mentionnent pas la nécessité de détruire les bâtiments.

L’ASPAHC a alerté les médias régionaux et nationaux, et à l’occasion d’un reportage réalisé par FR 3 le journaliste Stéphane Taponier a interrogé par téléphone Alain Vogel maire de Pézenas qui a évoqué que la décision de destruction du moulin a été prise par la CAHM avec l’accord de la ville de Pézenas (cf. article de Midi libre du 28 août) pour raison de sécurité.

Ce à quoi l’ASPAHC répond aux intéressés qu’il eut été plus judicieux (comme cela a été fait sur la commune d’Agde pour le site du Fort de Brescou) d’interdire l’accès du public au moulin par arrêté municipal et de rechercher des financements pour restaurer ce bel édifice médiéval. Cette affaire a provoqué l’émotion chez bon nombre de piscénois et de castelnaulais habitués à fréquenter le lieu.

 L’ASPAHC demande qu’à minima les deux derniers bâtiments encore en élévation soient remis dans l’état d’avant travaux, c’est-à-dire que les murs soient remontés d’une hauteur de deux mètres. Sur les réseaux sociaux un site dédié au moulin a été créé, la mobilisation pour demander la réparation du préjudice s’amplifie.

 

Source : 

L’ASPAHC organise une réunion publique d’information pour la poursuite de l’action

 

le mercredi 3 octobre 2018 à 18h à la Maison du peuple de Castelnau de Guers.

Contact : aspahc34@orange.fr

 

+ Association pour la sauvegarde du patrimoine archéologique et historique de Castelnau de Guers

 

 

 

https://www.herault-tribune.com/rep/rep_article/2018-09-23_184358_le-moulin-avant-destruction.jpeg

https://www.herault-tribune.com/rep/rep_article/2018-09-23_184358_le-moulin-avant-destruction.jpeg

Lire la suite
Lire la suite

La presse en Parle .

28 Septembre 2018

 

Lire la suite

Plan d’action pour une politique apaisée de restauration de la continuité écologique

26 Septembre 2018

Premières constatations, bien peu de place pour les Fédérations des Moulins et des associations de défense qui se mobilisent de plus en plus contre l'effacement de nos seuils et qui ne sont pas (ou si peu) entendues malgré ces efforts exemplaires qu'elles déploient...

Vous avez dit apaisé ?

Nos moulins ne sont toujours pas reconnus comme valeurs patrimoniales et  énergétiques. Ce texte fait fis des lois votées par le Parlement, la loi montagne et le 214-18-1 du code de l'environnement et ... les centaines de courriers de nos parlementaires s'insurgeant sur l'acharnement subi par les propriétaires de Moulins Français , courriers restés sans réponse du Ministre !!!

Un écran de Fumée diront certains, le p'tit chien que se mord la queue diront d'autres mais après une première lecture l'on ne site pratiquement pas les assos. de Riverains ou de moulins hydrauliques et on parle beaucoup de MISEN, SAGE, CLE, GEMAPI, Collectivités, PNR, EPCI syndicats, EPTB, EPAGE , etc. etc.  CAD toutes ces organisations qui ont bien pris soin de fermer "soigneusement" leurs portes aux Associations de Riverains et Propriétaires de moulins de peur qu'ils disent et démontrent des choses qu'ils ne veulent pas entendre !

Nous vous recommandons de lire ce document avec soin et nous allons, bien entendu, revenir dessus. Vos commentaires sont les bienvenus .   adm61@orange.fr

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Ministère de la transition écologique et solidaire Direction générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature Direction de l’Eau et de la Biodiversité Le 20 juin 2018 Plan d’action pour une politique apaisée de restauration de la continuité écologique

Sommaire Le plan présenté ci-après propose des éléments de méthode et d’organisation pour que les discussions locales et nationales puissent se faire de manière apaisée, au service d’une mise en œuvre efficace de l’action publique, à la fois sur les plans techniques, administratifs, sociaux et économiques. La continuité écologique s’intègre dans une gestion équilibrée de l’eau à l’échelle des bassins versants. L’amélioration de sa mise en œuvre doit s’appuyer sur les outils de planification (SDAGE, SAGE, contrat de bassin et contrat de rivière) et les structures existantes (EPCI syndicats, EPTB, EPAGE) en évitant de recréer ce qui existe déjà. Le plan d’action comprend 7 propositions listées ci-dessous et faisant l’objet d’une fiche action par action, que l’on trouvera ci-après :

Action 1- Prioriser de façon homogène dans les bassins les actions de restauration de la continuité écologique au profit du bon état des cours d’eau et de la reconquête de la biodiversité → livrable : méthode nationale partagée Action 2- Améliorer la coordination et les relations entre services et opérateurs de l’État en vue d’une meilleure conciliation des enjeux (environnementaux, changement climatique, économiques, énergétiques, culturels, bien-être et qualité de vie, sportifs…) → livrable : une instruction aux services Action 3- Accompagner la mise en œuvre des projets par la maîtrise d’ouvrage publique locale → livrables : des outils d’aide à la décision des collectivités Action 4- Faciliter la mise en œuvre de solutions proportionnées au diagnostic réalisé et économiquement réalistes → livrables : guide et grille d’enjeux Action 5- Conforter les outils financiers pour les collectivités, les propriétaires et exploitants (notamment les plus modestes) et une fiscalité favorable à la restauration de la continuité et à la préservation du patrimoine → livrable : mission IGF-CGEDD Action 6 - Renforcer la connaissance des spécificités des moulins et rationaliser leur remise en exploitation éventuelle → livrables : guides, fiches, plaquette Action 7- Transmettre la connaissance scientifique et les solutions techniques efficaces et durables → livrables : CNRR, sites de démonstration, REX collectivités, animations *********************************

Action 1- Prioriser de façon homogène dans les bassins les actions de restauration de la continuité écologique au profit du bon état des cours d’eau et de la reconquête de la biodiversité → livrable : méthode nationale partagée L’analyse des difficultés rencontrées a fait émerger un besoin renforcé de concertation, d’analyse croisée des enjeux pour dégager des solutions mieux définies et acceptées. Par ailleurs, le rythme de 600 ouvrages traités par an sur un total de plus de 10 000 restant « à traiter » en 2018 (18 000 obstacles référencés en liste 2 moins ceux déjà aménagés, supprimés ou ceux ruinés ou sans effet à réduire) montre le chemin restant à parcourir. Aussi, pour mieux mobiliser les moyens d’accompagnement, le plan prévoit d’établir un programme priorisé de restauration de la continuité pour contribuer à l’atteinte du bon état des cours d’eau et la biodiversité. La notion de priorisation doit être entendue comme une focalisation des moyens administratifs, financiers et des contrôles, dans une première étape sur certains ouvrages. La priorisation n’est pas une soustraction aux obligations réglementaires qui s’appliquent à l’ensemble des cours d’eau en liste 2. Cette approche pragmatique nécessite un engagement de tous les acteurs (Etat, propriétaires, associations, élus…) à en respecter l’esprit. Par ailleurs, si les financements sont focalisés sur les ouvrages prioritaires, ils ne leur sont pas exclusivement réservés. La priorisation sera faite à l’échelle de chaque bassin hydrographique en lien et dans la temporalité des SDAGE. Celle-ci sera établie au niveau de chaque bassin sur la base de grandes lignes définies au niveau national et des priorisations déjà existantes dans les bassins. L’objectif est de laisser suffisamment de subsidiarité aux territoires, tout en garantissant une démarche harmonisée à l’échelle d’un même cours d’eau, et sans brider les démarches volontaires ou les cas « faciles ». Les critères de priorisation sont fondés avant tout sur les enjeux liés aux engagements de la France en matière d’eau et de biodiversité (DCE, directive habitats, Règlement anguille, convention pour la diversité biologique, etc.) donc sur des enjeux biologiques (espèces grand migratrices notamment), des enjeux hydromorphologiques (fonctionnement et bon état des cours d’eau), et sur les risques de non atteinte des objectifs d’état, etc. Leur détermination pourra être éclairée également par les différentes études scientifiques et rapports parlementaires récents. S’y ajoute l’échelonnement des actions dans le temps, tenant compte de la présence ou non d’un dispositif local d’animation de la politique de l’eau, d’une maîtrise d’ouvrage mobilisable, de la faisabilité juridico-technique de l’intervention, et la proximité des échéances de renouvellement d’autorisation et les démarches engagées. En outre, il sera tenu compte des échéances et des enjeux de la sécurisation de la navigation des engins non motorisés en application des articles L. 4242-2 et L. 4242-3 du code des transports. Il sera également tenu compte des opportunités d’aménagements urbains. A noter : la prise en compte des enjeux multi-usages est traitée dans le cadre de l’action 2 dédiée à ce sujet et également dans le cadre de l’adaptation et de la proportionnalité de l’intervention au cas par cas, elle-même traitée dans l’action 4. Cette méthode de priorisation et les modalités de résorption des dépassements de délais seront élaborées par l’administration du MTES et ses opérateurs avant la fin 2018. La priorisation dans les bassins sera réalisée courant 2019. Les parties prenantes seront impliquées.

Action 2- Améliorer la coordination et les relations entre services et opérateurs de l’État en vue d’une meilleure conciliation des enjeux (environnementaux, changement climatique, économiques, énergétiques, culturels, bien-être et qualité de vie, sportifs…) → livrable : une instruction aux services Cette instruction rappellera les éléments des politiques publiques concernées et les grands principes de gouvernance. Elle encouragera la concertation le plus en amont possible tant sur les objectifs attendus que sur les moyens à mettre en œuvre, entre les services de l’État, ses opérateurs, les porteurs de projets, les collectivités territoriales concernées, les usagers et le public. Elle reprécisera le rôle respectif des services (DDT(M), DREAL) et des opérateurs (agences de l’eau et AFB). Elle précisera également que le préfet (DDT(M)) est le responsable chargé de la coordination et garant d’une bonne régulation des échanges et des procédures et qu’il est responsable des contrôles en lien étroit avec le procureur

. Elle demandera aux préfets : - que les Missions Inter services de l’Eau et de la Nature (MISEN) placées sous leur autorité assurent une coordination effective des services concernés en matière de conciliation des enjeux lors du déploiement de la continuité écologique et y associent régulièrement le ministère de la culture, le service énergie des DREAL et celui en charge des sports. - qu’un référent chargé d’apporter un éclairage économique soit identifié au sein de chaque DREAL. - que les agents de différents services s’inscrivent aux formations inter thématiques (patrimoine, continuité, sciences humaines et sociales) qui seront nouvellement organisées pour développer une culture commune. L’instruction donnera également des éléments d’aide à l’analyse au cas par cas dans un esprit de compromis gagnant-gagnant entre les politiques patrimoniales dans toute leur diversité territoriale (préservation, reconversion, transmission des héritages et savoir faire, source d’innovation technique) et les politiques de restauration des milieux aquatiques et de production hydroélectrique au-delà de l’utilisation de la grille d’analyse de la dimension culturelle des ouvrages hydrauliques. Cette analyse tiendra compte également de l’affectation des ouvrages à d’autres services publics (exemple alimentation en eau potable). Elle comprendra aussi un volet relatif à l’équipement hydroélectrique des seuils existants en liste 1, co-construit avec les hydroélectriciens et autres parties prenantes. Dans un esprit de transparence et de vision à long terme, ce volet rappellera ce qu’il est possible de faire en matière d’équipement hydroélectrique sur des ouvrages existants en liste 1 et demandera aux bassins d’identifier les axes majeurs pour la migration des poissons amphihalins sur lesquels des dispositions particulières pourront être justifiées. Cette instruction sera élaborée par le ministère de la transition écologique et solidaire en concertation avec les autres ministères concernés avant la fin du premier semestre 2019.

Action 3- Accompagner la mise en œuvre des projets par la maîtrise d’ouvrage publique locale → livrables : des outils d’aide à la décision des collectivités Il s’agira : - de préciser les différents types d’ouvrages pouvant être concernés par cette politique (radiers de pont, buses, seuils de moulins ou de pisciculture, grands barrages…). - de promouvoir et soutenir la consultation et concertation des parties prenantes en amont des projets : ° en rappelant que les CLE sont des lieux d’échanges et de co-construction sur la reconquête de l’état écologique des cours et notamment la restauration de la continuité écologique, et plus globalement sur la gestion équilibrée de l’eau, ° en incitant les CLE à mieux assurer leur ouverture aux citoyens et riverains, à organiser par exemple des journées participatives pour le grand public, les riverains, les gestionnaires d’ouvrages, de façon à les impliquer davantage ; ° en confirmant à ces CLE les possibilités de subventions des actions de sensibilisation et d’animation par les agences de l’eau ; ° en signalant que les acteurs publics (EPCI, EPAGE, EPTB, autres syndicats, PNR...) ou les ONG peuvent servir de relais auprès des propriétaires et dans les instances de concertation afin de diffuser l’information pour favoriser l’appropriation de la démarche. En cas de blocage ou de conflit, il pourra être utile de recourir à une médiation professionnelle pour un traitement au cas par cas. - de porter à la connaissance des réseaux de collectivités les guides et documents existants d’aide à la maîtrise d’ouvrage, d’analyse multi-critères (patrimoine, énergie, environnement…), d’aide à la concertation. - de promouvoir lors de la montée en puissance de l’exercice de la compétence GEMAPI l’intégration de la restauration de la continuité écologique et des milieux aquatiques à l’échelle d’un cours d’eau. La puissance publique doit pouvoir impulser et animer une stratégie et des actions à l’échelle de bassin et sous bassin et selon une logique d’axe. - d’améliorer l’articulation des structures gémapiennes , des structures en charge de la planification et des CLE ainsi que des décisions prises en matière de restauration et des SAGE. - d’encourager l’établissement de SAGE partout où les enjeux le justifient. - de rappeler dans quelles conditions la puissance publique peut intervenir dans les travaux ou la gestion d’ouvrages privés. - de faire connaître les procédures existantes permettant à une maîtrise d’ouvrage publique d’intervenir sur les ouvrages abandonnés. - de rappeler l’existence de la réglementation sur la sécurisation de la navigation des engins nautiques non motorisés et la pertinence d’une coordination des interventions dès lors qu’il y a une maîtrise d’ouvrage publique. - de valoriser les projets portés par les collectivités, les résultats obtenus, parfois dans le cadre d’une autre politique (aménagement du territoire, prévention des inondations, mise en valeur du patrimoine). Ces outils seront réalisés par la FNCCR et l’AFEPTB d’ici 2020, en liaison avec les services de l’État, et en tant que de besoin avec les autres parties prenantes

Plan d’action pour une politique apaisée de restauration de la continuité écologique
Lire la suite

Le 23 Septembre 2018 "LES AMERICAINES DEBARQUENT AU MOULIN DE RAINVILLE A LONGNY AU PERCHE"

25 Septembre 2018

Le 23 Septembre 2018 "LES AMERICAINES DEBARQUENT A LONGNY AU PERCHE" , entendez par là les bécanes américaines débarquent car les pilotes étaient bien françaises ! Quand la passion des Harley rencontre la Passion des moulins . Un grand moment de partage et d'Amitié . Ce moment restera dans la mémoire du moulin de Rainville 
Plus de 50 girls bikers sur leurs machines ce fut un moment magique merci les filles et ... à la prochaine.

Merci aux amis et adhérents de l'association "Les Amis des moulins 61" qui ont participé à cette rencontre , Merci à Cyril notre voisin qui a si gentiment dépanné une "Ladie" merci Sabrina pour les photos , merci David et Laurent pour le service de sécurité ( c'est curieux nous n'avons pas eu besoin de les prier pour s'occuper de ces dames ...) et merci à François et Pimprenelle pour le Service. et je pense que les Longnyciens n'ont pas été sans remarquer ce cortège qui a traversé la ville Dimanche à 11h !

 Merci à vous les Ladies , vous avez fait vibrer Rainville et Longny au Perche ! Nous vous attendons pour un retour l'été prochain .😎

Pat Honorin   Merci pour votre accueil dans ce magnifique lieu où vous savez si bien faire ressurgir le passé 
Un superbe moment ensemble où nos belles américaines sont tombées sous le charme bucolique de votre moulin 
Une dédicace spéciale à toute l’équipe qui a su nous offrir cette pause où le soleil ne nous a pas manqué 

Ne changez rien
Bises à tous

Ania Warszawanka Merci André de nous avoir initié à l’histoire riche en rebondissements du Moulin de Rainville. Vous étiez passionnant. Une des Lady

Le 23 Septembre 2018 "LES AMERICAINES DEBARQUENT AU MOULIN DE RAINVILLE A LONGNY AU PERCHE"
Le 23 Septembre 2018 "LES AMERICAINES DEBARQUENT AU MOULIN DE RAINVILLE A LONGNY AU PERCHE"
Lire la suite

En Eure et Loir les propriétaires de Moulins se regroupent !

21 Septembre 2018

                                                               L'association Les Amis des Moulins 61

Parrainera l'                          Assemblée Générale Extraordinaire

Samedi 29 septembre 2018 à 9h30 à Marolles les Buis 28

Assemblées Générales Extraordinaires de l'APRAM Huisne 28 et de l’Association des Propriétaires                                         de Moulins et Riverains sur le bassin du Loir Amont.

Cette AGE aura pour but de constater la fusion de deux associations sœurs à l'A.D.M 61, qui ont décidé de se regrouper.

Ce sera donc une assemblée constitutive d’une association de sauvegarde des moulins, de protection de l’environnement et de valorisation des énergies renouvelables.

L'intérêt de ce regroupement sera,  bien sûr,  l'occasion de créer une synergie  et de multiplier les actions de préservation de notre patrimoine Bâti et énergétique. Il y a  cinq associations dans le département d'Eure & Loir et ce sera l'occasion pour d'autres assos. de rejoindre cette nouvelle structure si elles le souhaitent.

Le président de notre association  ADM 61 en sa qualité de membre du bureau de l'APRAM 28 a œuvré dans ce sens car il est important d'être le plus représentatif possible devant les services publics, ceci dans le but de faire entendre la voix des moulins. Le souhait de chacun est de pouvoir dialoguer afin de chercher et trouver ensemble des solutions raisonnables et définitives aux positions actuelles . Les deux Présidents des dites Assos  se sont mis d'accord sur ce jumelage qui,  à leurs yeux,  est d'une importance capitale pour les actions à venir.

 

Par conséquent, nous invitons tous les adhérents et les Amis des moulins  à assister à cette belle manifestation qui met en avant l'unité de nos responsables d'associations et l'unité de leurs adhérents.

Nous souhaitons bonne chance à l'Association dont nous ne connaissons pas encore le nom,  ce sera une surprise... 

Venez nombreux le Samedi 29 septembre 2018 à 9h30 à Marolles les Buis (Eure & Loir) 

Après cette réunion comme le veut la coutume des Meuniers il y aura un petit cocktail.

 

 

 

 

 

 

En Eure et Loir les propriétaires de Moulins se regroupent !
En Eure et Loir les propriétaires de Moulins se regroupent !
Lire la suite

Réponse de Stéphane BERN à l'Asso. Les Amis des Moulins 61

20 Septembre 2018

La réponse de Stéphane BERN  . nous sommes fiers d'avoir reçu ses félicitations.  

Nous avions, par un récent courrier, interpellé Mr Stéphane BERN, Chargé de Mission du patrimoine auprès du président de la République, sur les conditions actuelles dans lesquelles vivent les propriétaires de moulins.

Celui-ci a eu la courtoisie de nous répondre,  contrairement aux ministres interpellés

Nous lui exposions,  dans cette missive, la désinformation du public et des élus locaux qui cèdent aux propos de certains services administratifs et Fédérations qui profitent  des lobbies que financièrement ils peuvent s'offrir  grâce à de généreuses subventions de l'état et  désinformant par des déclarations que nous pouvons encore lire dans la presse aujourd'hui, dans le style :  Autrefois, lorsque les moulins avaient une activité économique, les vannes étaient manipulées quotidiennement. Ce n’est plus le cas  aujourd’hui. » FAUX  ou bien   « Si l’eau est bloquée, sa température monte et les algues se développent. » ou encore  « Certains sont attentistes, d’autres évoluent. On est aujourd’hui dans l’échange. On leur propose des solutions après une étude spécifique. Ils ont l’opportunité aujourd’hui d’être financés et accompagnés.( oui surtout si ils acceptent l'arasement de leurs seuils !) mais surtout : Plus tard, on sera obligé de faire des mises en demeure… » , et puis ... 

Quant à ceux qui souhaitent faire de l’électricité ? « Il n’y a pas d’opposition de principe. Mais le fait d’avoir des droits ancestraux ne suffit pas. On regarde surtout la compatibilité du projet avec l’enjeu général. » C'EST ILLEGAL !  

 Et bien tout cela est faux et nous le dénonçons maintenant en permanence sur les sites de nos associations et dans les revues de nos Fédérations ;  c'est une vue de l'esprit de certains qui n'ont qu'une idée en tête "casser du moulin"! Si certains des propriétaires souhaitent produire de l'électricité ou se servir de la force motrice de leurs ouvrages  C'EST LEUR DROIT ! Nul ne peut aujourd'hui  dire et faire le contraire et nul ne peut juger de  ce droit.  nous restons sereins face à ces menaces et nous ferons valoir nos droits le moment venu.

Nous avions interpellé Stéphane Bern lui précisant que son aide nous serait précieuse  pour passer le message auprès des élus locaux victimes de la désinformation de certains services publics et de la Fédération Nationale de la Pêche représentée dans les départements par des associations elles aussi  départementales. Heureusement,  dans le département de l'Orne,  la majorité des parlementaires soutiennent le Patrimoine Meulier et les éventuels producteurs d'électricité. Nous avons rencontré des élus réfractaires,  ils sont peu nombreux  mais les subventions reçues de certains de ces services publics font parfois pencher la balance du mauvais côté pour nous.  Nos associations de protection des moulins ne sont subventionnées par PERSONNE et le bon sens  seul  les dirigent.

Vous trouverez la réponse de Stéphane BERN , nous sommes fiers d'avoir reçus ses félicitations  pour le combat que nous menons pour le Patrimoine bâti, culturel et énergétique dans  notre association. 

Aujourd'hui nos desiderata : exiger  des services publics et divers services représentants  la gestion des Rivières et cours d'eau de notre département de nous associer aux réunions ayant à délibérer sur les sujets de l'eau et de la Biodiversité  ; nous ne pouvons plus accepter  ce monologue permanent,  nous avons le droit et le devoir de nous exprimer ! 

Et bien sûr nous restons à disposition de CHAQUE ELU qui souhaiterait nous rencontrer afin que nous échangions sur la destinée de Nos Moulins Ornais . Pour les autres départements, nous pouvons les mettre en relation avec les associations de leur territoire .

Tel pour RV.  06 72 78 34 21   ou par mail  adm61@orange.fr

 

 Réponse de Stéphane BERN  à l'Asso. Les Amis des Moulins 61
Lire la suite

"La présence de seuils crée des habitats colonisés par certaines espèces, qui disparaîtraient avec le seuil, ce gui provoquerait une perte de biodiversité.

19 Septembre 2018

Une agence française pour ou contre la biodiversité ? Quand l'AFB se plaint qu'il y a trop d'espèces autour des moulins et étangs...
 
Dans un texte écrit en réponse au mouvement de protection des ouvrages hydrauliques en rivière et de leurs milieux, dont notre association, l'Agence française pour la biodiversité affirme que la recherche et la préservation du maximum d'espèces vivantes sur un site n'est pas son objectif. Dommage, car c'est le nôtre et c'est surtout la première définition de la biodiversité. Cette agence révèle également sa vision douteuse sinon fallacieuse d'une référence à la nature sans l'homme comme devant guider nos politiques publiques. Une telle conviction reflète un parti-pris et un biais de sélection au sein des publications scientifiques en écologie. Elle ignore la démarche pluridisciplinaire dans l'évaluation de nos choix sur l'environnement. Notre association appelle la communauté des chercheurs à consolider de toute urgence le lien entre science, société et démocratie en revenant à des approches plus rigoureuses et plus ouvertes de l'écologie et de la biodiversité. C'est une condition critique pour la qualité de l'action publique, et pour la confiance des citoyens dans les justifications de cette action. Plus que jamais, nous attendons des données, pas des dogmes!
 
Réponse à l'AFB sur leur "étude" https://www.afbiodiversite.fr/sites/default/files/2018-06/180620%20-%20CS_AFB_Note_continuite.pdf  
 
Réponse sur :http://www.hydrauxois.org/2018/09/une-agence-francaise-pour-ou-contre-la.html
 le plan d'eau de Garchy (Nièvre),

le plan d'eau de Garchy (Nièvre),

Lire la suite

Conturbie , le petit village du Perche disparu

19 Septembre 2018

C'est le reporter au journal Le Perche,  Raphaël HUDRY qui signe l'article sur CONTURBIE . Nous pouvons y voir une suite à l'article paru dans le même journal sur le "Dernier fondeur de Randonnai". Les amateurs de l'histoire des forges et les historiens amateurs ne pourront que se féliciter de lire ces quelques lignes en hommage à ces  nombreux lieux disparus ou oubliés, qui ont néanmoins laissé une trace dans la mémoire de notre Région le Perche.

La recherche sur ces histoires guidée par les articles des cahiers Percherons édités par Les Amis du Perche"  (entre autre le N° 197 où Fabrice MORAND avait écrit un excellent article) réjouiront  ceux et celles qui continuent à creuser dans notre passé. "C'est en forgeant que l'on devient forgeron", alors Raphaël à quand la suite ? 

Lire le Perche du 19 Septembre 2018 page 16

Photo : Ludovic LECLAIR

Photo : Ludovic LECLAIR

Lire la suite

et oui c'est tellement vrai !

18 Septembre 2018

 

Lire la suite
1 2 > >>