Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                                                                       AMIS DES MOULINS 61

Concours photos « Normandie Photo Patrimoine »

28 Mars 2019

Dans le cadre de la 22ème édition des Journées du Patrimoine des Pays & des Moulins, les délégations normandes de Maisons Paysannes de France organisent un concours photos portant sur le thème « Naturellement durable ! »

Le concours « Normandie Photo Patrimoine» invite les amateurs à exercer leur œil de photographe et à mettre leur talent à contribution pour illustrer la proximité qui existe naturellement entre ce patrimoine et le développement durable. C’est la mise en images du thème « Naturellement durable ! » choisi par les Journées du Patrimoine de Pays & des Moulins pour l’année 2019.

Le thème « Naturellement durable ! »

Un thème fondamental pour faire reconnaître le patrimoine culturel mais aussi naturel comme source, moteur et levier du développement durable.
Le patrimoine peut être considéré comme un élément fédérateur au niveau local qui en le protégeant et en le valorisant, génère une économie : des métiers, des dynamiques territoriales, du tourisme tout en transmettant une identité, un terroir. Le développement durable est une démarche globale à laquelle le patrimoine de pays répond parfaitement en préservant nos paysages, nos savoir-faire sans s’opposer à la modernité.

Les JPPM souhaitent mettre en valeur :

  • Notre patrimoine bâti ancien conçu avec des matériaux de construction traditionnels, sains, « nés du sol », respectueux de leur environnement,
  • Les possibilités de réhabilitations éco-responsables, conciliant qualité architecturale et confort thermique performant,
  • Les opérations exemplaires de restauration et la réutilisation de notre patrimoine pour lutter contre l’étalement urbain et revitaliser nos centres-bourgs,
  • Notre environnement, notre biodiversité végétale et animale, notre cadre de vie, nos richesses naturelles, nos paysages, jardins et sites naturels,
  • Les énergies renouvelables, vertes, respectueuses de notre patrimoine comme l’hydroélectricité ou la traction animale,
  • L’agriculture paysanne contemporaine qui ambitionne une production agricole durable, très économe en énergie et respectueuse de la faune et de la flore.
Les prix à gagner
  • Prix d’honneur : 500 €
  • Les meilleures photographies seront rassemblées dans un album hors commerce, comportant texte et images, qui sera imprimé spécialement pour être remis gracieusement à leurs auteurs.

S’inscrire au concours
Règlement du concours

http://www.patrimoine-environnement.fr/concours-photos-normandie-photo-patrimoine/

 

​​​​​​​

Concours photos « Normandie Photo Patrimoine »
Lire la suite

Bellenod-sur-Seine : le propriétaire du Moulin du Bœuf marque des points devant le Conseil d’État

27 Mars 2019

« Les moulins en titre n’ont rien perdu de leur charme… » Cette allusion à la complexité du statut juridique des vieux moulins a permis, hier, à Paris, au rapporteur public du Conseil d’État de livrer des conclusions favorables à Gilles Bouqueton, propriétaire du Moulin du Bœuf, à Bellenod-sur-Seine.

Ce Côte-d’Orien se bat depuis maintenant près de six ans contre un décret préfectoral de 2013 abrogeant le droit d’usage du moulin. Cela signifie concrètement que les propriétaires du site ne peuvent prélever l’eau de la rivière pour produire leur électricité. Le statut du Moulin du Bœuf était toujours régi, jusqu’à la décision de 2013, par un arrêté datant de juin 1876. Ce qui lui conférait un droit en titre perpétuel. Seul un changement d’affectation pouvait, en effet, faire cesser ce droit d’usage.Source  https://www.bienpublic.com/edition-haute-cote-d-or/2019/03/26/bellenod-sur-seine-le-proprietaire-du-moulin-du-boeuf-marque-des-points-devant-le-conseil-d-etat?fbclid=IwAR3fADiTfp0yk_l9lCTlHXLcOLhnfQ16KBpAcyfzFeCiDl6OBJwDT0hXJPI

 

De gauche à droite : Christian Jacquemin (président de l’Association des riverains et propriétaires d’ouvrages hydrauliques du Châtillonnais, Arpohc), Gilles Bouqueton, propriétaire du Moulin du Bœuf, et François Blanchot (secrétaire d’Arpohc). Photo archives LBP /Élodie BIDAULT

De gauche à droite : Christian Jacquemin (président de l’Association des riverains et propriétaires d’ouvrages hydrauliques du Châtillonnais, Arpohc), Gilles Bouqueton, propriétaire du Moulin du Bœuf, et François Blanchot (secrétaire d’Arpohc). Photo archives LBP /Élodie BIDAULT

Lire la suite

Le bon sens des Pêcheurs sur le terrain

26 Mars 2019

Contrairement à la Fédération de la Pêche , le bon sens des pêcheurs sur le terrain s'exprime ... A quand l'alliance des moulins, des écolos (les Vrais,pas les politiques) , et les Pêcheurs (les vrais pas les chercheurs de subventions!) commentaires ADM 61.

Vendredi soir, l’association des pêcheurs à la ligne de Levroux, Pour que La Céphons vive, l’Aspell, présidée par Philippe Rogier, tenait son assemblée générale, salle Jabeneau. Une minute de silence était observée en l’honneur de Maurice Carrion, membre fondateur et président d’honneur de l’association, décédé en 2018. 
Le président a présenté le rapport moral : « Gemapi : gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations. En clair, cela veut dire destruction des ouvrages d’art, qui subsistent encore depuis la construction des moulins et maintiennent un niveau d’eau correct dans les rivières. » 
Le président a aussi déploré l’impact sur la circulation des poissons. « Ce qu’on appelait une crue hivernale ou printanière, bénéfique pour la remontée des poissons et pour les terres agricoles inondées, s’appelle désormais, en langage Gemapi, une inondation. Avec, pour conséquence, une lutte sans merci pour tout ce qui s’appelle déversoir, vannage, pelle, barrage, etc. Ils doivent être détruits en prétextant que c’est pour la libre circulation des poissons. »
Suite à la destruction du déversoir d’Entraigues, qui alimentait le moulin des Échaussés, le président a envoyé une lettre au président de la République, et au préfet de l’Indre. « Ce déversoir avait été aménagé à grand frais au moment de la réhabilitation de la Céphons par le syndicat Nahon-Céphons, mais une minuscule chute d’eau persistait en période d’étiage. Cette chute d’eau était sans conséquence pour la remontée des poissons, mais hors-normes pour les agents de l’Agence française pour la biodiversité. Il n’en a pas fallu plus pour commander, sans nous avertir, la destruction définitive de l’ouvrage, anéantissant, du même coup, 1 km de rivière. »

à lire sur  https://www.lanouvellerepublique.fr/indre/commune/levroux/la-colere-du-president-de-l-aspell?fbclid=IwAR0ucMNMaUz1p0tU5BLZM54HAQVKeivcz2OANBlcLIoZtR_XSvtVvUZFwx4

Les membres du bureau et de l’association.  © Photo NR

Les membres du bureau et de l’association. © Photo NR

Lire la suite

N’oubliez pas l’entretien de vos ouvrages  

24 Mars 2019

Si nous avons des droits que nous revendiquons haut et fort, entre autre le respect de nos droits d’eau obtenus à la révolution française et dont nous sommes garants pour le présent et pour l'avenir  et, que nous  préserverons contre toute vilenie,( définition du dico:  Action vile et bassenous avons aussi des devoirs qui passent par l’entretien de nos berges particulièrement après un hiver mouvementé comme nous l’avons connu cette dernière saison. Comme d’habitude,  nous allons jouer les "éboueurs" des cours d’eau  des plus grands aux plus petits sans aucun remerciement ni des services publics ni des  Fédérations de Pêche. Un jour, un agent de la Fédération  de la Pêche m’a dit  c’est bien que les rivières soient encombrées de branches mortes les poissons vont se cacher dedans et pour les pêcheurs ils savent où aller les chercher ! Bon ceci fait partie des âneries que nous entendons parfois dans les réunions  "d’information" ou de désinformation.

Bref … nous avons aussi des devoirs disais-je,  le devoir d’entretenir nos ouvrages est le plus important, tout d’abord pour la sécurité de nos voisins, pour le respect de nos niveaux d’eau et pour le respect de la réglementation en vigueur.

En cas de visite de la Police de l’eau  (après que ceux-ci aient pris un RV avec  les propriétaires, ça c'est la règle et c'est la loi),  vous devez être en mesure de leurs démontrer que vos ouvrages sont en parfait état de fonctionnement. Si une irrégularité était constatée par ces agents, ils se devraient de vous conseiller pour la remise en état,  Bon, tout ceci est dans le monde merveilleux de Wald Disney ; si vous tombez sur un agent belliqueux  c’est le PV …  alors les amis des moulins soyez vigilants pour votre confort et celui de vos ouvrages, mettez-vous au boulot !

Si vous avez besoin de conseils ou d’adresses de professionnels, n’hésitez pas à nous contacter  au :

06 72 78 34 21  ou ADM.61@orange.fr nous vous conseillerons au mieux de vos intérêts.

N’oubliez pas l’entretien de vos ouvrages  
Lire la suite

La FFAM demande au ministère de l'écologie de cesser son double langage et d'arrêter la casse des ouvrages

19 Mars 2019

La Fédération française des associations de sauvegarde de moulins (FFAM) a envoyé un courrier cinglant au Comité national de l'eau, constatant qu'après 18 mois de négociation, aucun des points contentieux entre l'administration du ministère de l'écologie et les moulins n'a réellement avancé. Nous saluons cette démarche lucide. Si le ministère refuse de poser clairement le respect des moulins, étangs, plans d'eau et autres éléments du patrimoine des bassins comme la base de toute politique de continuité, les défenseurs de ce patrimoine n'ont rien à attendre d'une pseudo-concertation en forme de répétition des mêmes dogmes et de poursuite des mêmes erreurs.

à lire sur : http://www.hydrauxois.org/2019/03/la-ffam-demande-au-ministere-de.html?fbclid=IwAR3Yfc-O_FqHu0jHgmI12vOImQb29P5ljNRV2_N9dWkS3E33s9C337c_ak4

La FFAM demande au ministère de l'écologie de cesser son double langage et d'arrêter la casse des ouvrages
Lire la suite

Résultat du grand Débat pour nos moulins.

14 Mars 2019

Mesdames, Messieurs .

 

Vous trouverez en PJ un extrait des points repris lors des réunions de travail du "grand débat" dans la 2° circonscription de l'Orne autour du député Véronique LOUWAGIE  et en présence du sous préfet de Mortagne au Perche ainsi que de Jean Claude LENOIR Parlementaire Honoraire.

Ces propositions seront portées à connaissance auprès du Gouvernement par le Député Louwagie .

 

L’association "Les amis des Moulins de l'Orne" est fière de contribuer à cette noble cause qu'est la nôtre .

 

 

Conseil de la deuxième circonscription de l’Orne : réunion des commissions 28/01/2019 à Mortagne-au-Perche autour de Véronique LOUWAGIE

Dans le cadre Le lundi 28 janvier 2019, les six commissions du Conseil de la deuxième circonscription se réunissaient pour une réunion de travail dans le cadre du grand débat national, autour de Véronique Louwagie, Député de l’Orne, en présence de Monsieur Olivier Bitz, Sous-Préfet de l’arrondissement de Mortagneau-Perche. A l’occasion de la précédente réunion publique sur le thème de l’énergie, le 14/01/2019, les membres du Conseil de circonscription ont manifesté le souhait de se saisir du grand débat national pour soumettre leurs observations et propositions. Aussi, il a été décidé que les membres du Conseil de circonscription traiteraient prioritairement des 4 thèmes proposés par le Président de la République dans sa lettre aux Français (fiscalité ; démocratie et citoyenneté ; organisation de l’Etat ; transition écologique). Chaque commission pouvait ainsi choisir de traiter le ou les thèmes de son choix. Pour les y aider, les kits présents sur le site du Grand débat national auront été remis à chaque membre. Chacun était libre de s’appuyer ou non sur ce support. Vous trouverez, ci-dessous, une synthèse des contributions

Commission Développement durable

- Thème(s) traité(s) – Fiscalité et dépense publique ; Organisation de l’Etat ; Transition écologique ; Démocratie et citoyenneté) ; - Référent(s) – Monsieur Jean-François A ; Madame Véronique W et Monsieur André Quiblier.

8) Un grand effort de pédagogie doit être fait pour expliquer les Normes européennes ou/et Françaises incompréhensibles à la population. Ce travail pédagogique permettra de plus de repérer les normes qui sont non seulement incompréhensibles mais en fait absurdes et à revoir. Là encore la liste est longue, quelques exemples : a. pourquoi veut-on privatiser les barrages hydrauliques au moment où ils deviennent rentables pour l’état ? voir : https://www.liberation.fr/france/2018/03/12/barragesun-coup-de-prive-dans-l-eau_1635665 et https://youtu.be/l0G2jkDv2WU b. pourquoi les enquêtes publiques environnementales seraient elles supprimées ? https://www.francetvinfo.fr/politique/gouvernement-d-edouard-philippe/video-legouvernement-encourage-le-debat-mais-supprime-les-enquetes-publiquesenvironnementales_3157403.html c. pourquoi est-il aussi facile de contourner les études d’impact ? 9) Il faut développer les économiseurs de carburant : - Kit Pantone : il est possible de faire 20% d’économies (de 5 à 50%) avec ce système sur des engins agricoles ; - Magn-us et l’effet P.E.N (Point Effect Needle). 10) Suppression de l’imposition à la CFE et l’IFER pour la production d’électricité photovoltaïque. Développer la méthanisation dans le secteur agricole, collectivité et pour les maisons Conseil de la deuxième circonscription de l’Orne :

 

17) En France, l’énergie hydroélectrique est la deuxième source de production d’électricité. La loi n°2015-992 de transition énergétique et pour la croissance verte du 17 août 2015 encourage, à cet égard, le développement de la « petite hydroélectricité », notamment par la remise en exploitation des moulins.) L’hydroélectricité est une énergie rapidement mobilisable La remise en exploitation des moulins ne demande aucune autorisation. Un simple « porter à connaissance » au Préfet suffit lequel, en retour, reconnaît le droit et la consistance légale du site et peut imposer, s'il y a lieu, des prescriptions dans ce cadre conformément à l’article R214-18-1 du Code de l’Environnement. Malheureusement ces projets sont régulièrement bloqués par les autorités départementales sous diverses actions... Alors que des centaines de sites sont, à ce titre, rapidement mobilisables (1 à 2 ans pour l’aboutissement d’un projet). Les projets de construction de sites ou d’installation d’unités de production sur les ouvrages autres que des moulins nécessitent en revanche des autorisations. Les délais de mise en œuvre pouvant aller de 2 à 4 ans en fonction du volontarisme des services instructeurs et du classement des cours d'eau, de leur environnement écologique et de la nécessaire conciliation avec les autres usages.

 C'est pour cela que nous tentons de bloquer tout retrait de droits d'eau sur les ouvrages entretenus qui peuvent être remis en activité et redevenir très rapidement producteurs d'énergie. Les services publics et autres organismes s'emploient à détruire tout projet avant qu'ils puissent être réalisés. Ils dénigrent, systématiquement, cette production hydroélectrique qui, à ce jour, est la seule énergie 0 cO2

Ø Réforme de l'État

8) La Superposition des Directives européennes. Il est grand temps de dénoncer certaines lois françaises. En effet, les superpositions des directives européennes, ‘sorte de mille feuilles’ font qu’elles deviennent totalement inapplicables; de fait, ces lois sont corrigées et quelquefois même faussement relayées. De plus, on oblige les fonctionnaires territoriaux à les imposer aux propriétaires d’ouvrages et ce sous peine de sanctions pénales dans les départements. Et bien ça aussi c'est un abus de pouvoir et nous le dénonçons. 9) De ce fait, il faut que les directives soient le plus simplement mises en place, sans modification par les fonctionnaires français ou associations à but dogmatique.

 

Amicalement .

 

André QUIBLIER
Président de l’Association Les Amis des Moulins 61
Protection et sauvegarde des Moulins Ornais , assistance aux propriétaires d'ouvrages Hydrauliques.Protection des Rivières , Zones Humides. Flore et Faune aquatique
L'ADM 61 est :
Membre de la FDMF 
Membre de la FFAM.
Membre de "Patrimoine environnement."
Membre du collectif "Défense des Rivières Normandes"
Siège : le moulin de Rainville
61290 Longny au Perche
Tel   02 33 83 74 91 
courriel :  adm61@orange.fr Newsletter: 
 Abonnez-vous pour être averti des nouveaux articles publiés sur http://lesamisdesmoulins61.over-blog.com/ https://www.facebook.com/Association-Les-Amis-des-Moulins-61-1141759765856884/

Résultat du grand Débat pour nos moulins.
Lire la suite

L'agence de l'eau Loire-Bretagne reconnaît les échecs de la continuité écologique... mais fonce dans le mur en ne changeant rien!

14 Mars 2019

 
Le programme d'intervention 2019-2024 de l'agence de l'eau Loire-Bretagne va faire l'objet d'un recours contentieux en annulation de la part des associations de moulins et riverains, comme celui de Seine-Normandie. L"ADM 61 s'est jointe au Collectif des Assos qui on signé ce recours! Le motif en est que ces agences continuent de payer la casse des barrages et moulins avec l'argent des contribuables, malgré le bilan lamentable de cette politique décriée. Dans le cadre de la procédure, nous nous somme procurés le compte-rendu préparatoire de ce programme d'intervention en Loire-Bretagne : il faut rappeler que les moulins et riverains sont exclus des débats, n'étant pas représentés en comités de bassin et ne recevant pas les projets de résolution pour une concertation en amont. Dans ce document, l'agence de Loire-Bretagne reconnaît explicitement tous les problèmes de la restauration hydromorphologique (premier poste budgétaire, avant celui des pollutions agricoles ou celui des pollutions domestiques), et en particulier les problèmes de la continuité : manque de prévisibilité des résultats, coûts financiers importants, opposition majoritaire des premiers concernés (riverains et maîtres d'ouvrage), effets négatifs sur les propriétés. Et quelle est la réponse de la bureaucratie de l'eau? On continue de plus belle pour 5 ans! Mais cette gouvernance aberrante et autoritaire est en faillite partout en France : les citoyens ne supportent plus ces gabegies et ces harcèlements des administrations publiques pour des projets inutiles, voire néfastes.
Poblié par Hydrauxois . http://www.hydrauxois.org/2019/03/lagence-de-leau-loire-bretagne.html
L'agence de l'eau Loire-Bretagne reconnaît les échecs de la continuité écologique... mais fonce dans le mur en ne changeant rien!
Lire la suite

Les Zones humides, idée à soumettre au grand débat

10 Mars 2019

Un simple calcul ,Le rapport du CGEDD sur la continuité écologique reprend le chiffre de 18 769 moulins en France (dont 5 811 menacés sur les rivières classées en liste 2). si nous faisons une estimation d'environs 3000 M.2 de berges et zones humides pour chaque moulin (c'est une moyenne) cela nous donnerais 5630 hectares de zones humides .Soit une surface égale au département du Calvados C.Q.F.D. . Je suis surpris que nos technocrates Français n'y ai pas pensé. Et de plus une belle avancée à proposer au conseil Européen 

Les Zones humides, idée à soumettre au grand débat
Lire la suite

dernière ligne droite !

10 Mars 2019

Chers Amis des moulins, 

 Notre département est en retard sur les contributions au grand débat.

Merci de trouver ci dessous le Message du Président Forsans de la FFAM .

Je compte sur vous pour participer à cette communication qui est importante pour l'avenir de nos moulins .  

Bonjour à tous,

je vous rappelle que le "Grand Débat" se termine le 12 mars,

vous avez reçu le 04 février un mail avec en copie un exemple

de réponse, voici le lien: 

https://granddebat.fr/project/la-transition-ecologique/collect/participez-a-la-recherche-collective-de-solutions-1 ,

je vous rappelle que chaque réponse doit être personnelle afin d'éviter

que le robot qui analysera les contributions considère toutes

les réponses identiques  comme une seule. Depuis ce mail une rencontre

FFAM/FDMF a eu lieu il en est sorti une liste de mots clé

 pouvant vous aider dans votre réponse, la voici:

             ·         Pollution de l’eau

·         Ruissellements des eaux[AE1] 

·         Développement de l’hydro électricité par les moulins

·         Moulin

·         Encouragement de l’auto consommation par l’hydroélectricité

·         Aide financière pour la pico-électricité des moulins

·         Problème des surtranspositions des textes européens par les Etats

            exemple de la DCE

·         Transition énergétique

Avec l'exemple du 04 février vous avez des arguments pour répondre à ce questionnaire.

Faites le pour que la cause des moulins soit crédible auprès du gouvernement.

Amitiés.

Alain Forsans.

Président de la FFAM

 

 Nous restons comme d'habitude à votre disposition si vous avez besoin d'aide 

 

 

 

 

 

 

 

  1.  
dernière ligne droite !
Lire la suite