Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                                                                       AMIS DES MOULINS 61

Les Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins annulées en juin, rendez vous en Septembre.

28 Juin 2020

A l’heure où nous écrivons ces quelques lignes, les moulins Ornais auraient dû ouvrir leurs portes aux visiteurs. En effet,  les 27 et 28 Juin devaient avoir lieu les JPPM (Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins). En bien « Covid » oblige, nous n’ouvrirons pas cette année. C’est le cœur lourd que nous regardons nos allées vides, nos parcs, nos biefs, sans ces sympathiques visiteurs qui,  à l’écoute des meuniers et propriétaires de moulins, aiment entendre l’histoire et le passé de nos chers moulins. Chaque ouvrage hydraulique a son histoire,  presque toujours différente, chaque propriétaire raconte,  à sa manière, les péripéties du site à travers les âges.  C’est un bonheur de partager « Le Patrimoine »  que sont ces « Chapelles de la République » réquisitionnées à la révolution pour produire de la farine pour le Pain et du fer pour les armes, indispensables  à cette jeune assemblée républicaine. Nous le dirons jamais assez LES MOULINS font partie intégrante du Patrimoine Français au même titre que les châteaux, les manoirs, les églises et chapelles de notre nation, Notre priorité, protéger ces témoins du passé en reprenant dans nos messages  « Sauvegarder pour transmettre ».

L’amie des moulins, le député de l’Orne Véronique Louwagie, reprend ce jour, en quelques mots,  qui nous ont beaucoup touchés,  sur sa page Facebook  l’état d’esprit dans lequel nous sommes aujourd’hui.

« …/Je sais et comprends la grande déception des propriétaires de moulins, de ne pouvoir partager leur passion pour ce patrimoine essentiel à la transition écologique, autrefois, principal acteur de notre économie…/ » 

https://www.facebook.com/photo.phpfbid=2504430473203433&set=a.1418663881780103&type=3&theater.

Alors les amis,  ne soyons pas tristes,  d’autres beaux jours se pointent à l’horizon  grâce aux soutiens que nous recevons et qui sont de plus en plus nombreux ;  nous espérons, dès lors,   arrêter ce « rouleau compresseur » cité dans le dernier courrier de Laure de la Raudière, Député d’Eure et loir, à Mme E.Born ;

http://lesamisdesmoulins61.over-blog.com/2020/06/mme-laure-de-la-raudiere-depute-d-eure-loir-interpelle-mme-e-borne-sur-le-devenir-de-nos-moulins.html

Nos portes seront, de nouveau,  ouvertes  aux visiteurs et amis des moulins pour les journées du patrimoine les 18, 19 & 20 septembre 2020, ci-dessous le lien pour le siège de notre association l’ADM 61 mais d’autres moulins Ornais sont à l’inscription. Nous vous communiquerons les adresses dès que nous aurons bouclé la liste.

https://openagenda.com/jep-2020-normandie/events/les-moulins-de-lorne-ouvrent-leurs-portes?lang=fr

Encore une petite vidéo pour les nostalgiques … C'était en 2013 nous fêtions les … 800 ans du moulin de Rainville à Longny-au-Perche orne.

https://www.dailymotion.com/video/x114xgz

Donc,  nous vous donnons, à tous,  R.V. en septembre et vous attendons nombreux.

Amicalement Vôtre.

André QUIBLIER
Président de l’Association Les Amis des Moulins 61
Protection et sauvegarde des Moulins Ornais, 
Assistance aux propriétaires d'ouvrages Hydrauliques. Protection des Rivières, Zones Humides. Flore et Faune aquatiques

 

 

Les Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins annulées en juin, rendez vous en Septembre.
Lire la suite

Stéphane BERN a déclaré, Il ne faut pas opposer Patrimoine et écologie en voici la preuve !

23 Juin 2020

S'il fallait prouver que nos intérêts sont communs entre l'écologie, la vraie, et nos moulins , preuve en est faite .La Normandie serait-elle l'élément déclencheur d'une nouvelle politique de la "vraie" biodiversité celle qui n'est pas alimentée par les lobbies...les amis des moulins 61 sont fiers de ce rapprochement!

 

Lire la suite

La République se doit de payer la dette qu'elle a envers les moulins Français .

21 Juin 2020

C'est par ces mots que l'association les amis des moulins 61 a interpellé Monsieur le ministre de la Culture  Franck Riester,

En effet,  la République est redevable des bons et loyaux services que nos moulins lui ont rendus à la Révolution. Au moment ou la noblesse et le clergé se sont trouvés dans l'obligation d'abandonner leurs biens et privilèges, seuls les droits d'eau accordés à nos moulins hydrauliques n'ont pas été abolis ; il fallait, coûte que coûte,  produire du pain et du Fer pour les armées Républicaines parties sur les frontières défendre la nation.  Aujourd'hui, alors que nos moulins sont menacés, la République se doit de leur venir en aide !..  ci- dessous le courrier adressé à Monsieur le ministre de la culture.

Longny-au-Perche le 6 juin 2020

                                  A Mr. Franck Riester, Ministre de la Culture 

                                   Monsieur le Ministre de la Culture

                                         3, rue de Valois 75001 Paris

 

Monsieur le Ministre,

Les 27 et 28 juin prochains devaient se dérouler les Journées du Patrimoine de Pays et des Moulins ; la pandémie a fait que ces deux jours de manifestations organisés par la Fédération Patrimoine Environnement et relayés par de nombreuses Fédérations de sauvegarde du Patrimoine de pays ainsi que la Fédération de sauvegarde des moulins (FFAM) entre autres, ont dû être annulées.

Pour les propriétaires de moulins, c’est une grande déception mais nous tenions néanmoins, par ce courrier,  à marquer cette date anniversaire puisque,  chaque année, à cette époque, nous organisons ces JPPM sur le plan national ;  ces journées, durant lesquelles  nous ouvrons nos portes aux visiteurs, le plus souvent à titre gracieux, une occasion de partager notre patrimoine, les moulins, qui,  par le passé,  ont été les principaux acteurs de notre économie.

Il n’est pas un cartulaire, ces recueils actes, titres et autres documents, concernant le temporel des monastères des chapitres et  de quelques églises écrits et transmis par des moines studieux depuis le moyen âge, qui ne fassent mention des moulins,  pour preuve nous citerons l’un des plus célèbres, le Polyptyque de « Saint-Germain hors des murs »,dit "d’Irminon" ( aujourd'hui St Germain des prés), un texte qui nous instruit :

Dans le Perche et ce avant 820, dans la haute vallée de l’Huisne et sur un de ses affluents, se trouve établie une série de six moulins à eau*  « Ces machines sont déjà installées depuis longtemps. » Toujours d’après Irminon  qui les qualifie de «vétustes » à cette époque et, ce dernier a rajouté un septième moulin plus performant. 

Sans aucun doute,  nos moulins, souvent remaniés pour mieux servir, sont des vestiges qui remontent bien avant le temps des cathédrales.

Pourtant, aujourd'hui,  ils sont mis à la casse comme de vulgaires ruines sans importance, accusés de tous les maux par des détracteurs alimentés par des lobbies puissants et inconscients de la gravité de leurs démarches.

Inconsciente est la destruction du patrimoine national, facteur du tourisme, d’énergie, de  biodiversité et d’emploi.

Nous citons quelque fois nos braves moulins sous la dénomination de « chapelles de la République » car autrefois  attachés à un droit seigneurial, une abbaye, un château ou un manoir,  ils ont été adoubés par la République qui leurs donnait un droit d’eau fondé en titre. Il s’agit plus précisément des droits d’eau attachés à ces moulins qui ont été délivrés sous le régime féodal par la Couronne, avant la Révolution Française et que la nuit du 4 août 1789 n’a pas  abolis. (La jeune république avait besoin des « usines » pour produire du fer pour les armes  et de la farine pour le pain, notre République  l’a-t-elle oublié ?

Aujourd'hui,  avec l’argent public versé par les agences de l’eau, on détruit, on casse, on spolie, vous entendrez peut être dire de la part de nos détracteurs « mais nous ne cassons que les ouvrages qui sont en rivière !  Et bien oui, on casse les accessoires, « les seuils des moulins » ce qui ampute définitivement ce patrimoine, c’est un peu comme si l’on déclarait casser les clochers des églises, des chapelles ou des châteaux sous prétexte qu’ils font de l’ombre.

Monsieur le Ministre,  nous le savons, vous recevez régulièrement des messages alertant vos services sur la projection dans le temps de nos ouvrages mais aujourd'hui c’est un véritable appel au secours que nous vous envoyons, un message de de solidarité envers notre patrimoine.

Monsieur le Ministre,  nous sollicitons de votre bienveillance une intervention auprès de Monsieur le Président Macron, du premier Ministre et de Mme le Ministre de l’écologie pour qu’un moratoire soit mis en place afin d’interrompre, au plus vite,  la casse de nos moulins hydrauliques. Chaque jour compte, chaque jour nos ouvrages sont mis en difficulté soit sur le terrain, soit dans les sombres bureaux de l’administration Parisienne.

De plus, tenant compte de la période  de récession  dans laquelle va se trouver  notre pays, nous allons certainement avoir besoin de cet argent, gaspillé par des manœuvres castratrices, qui défigurent notre patrimoine bâti et naturel ; utilisons donc ces  montants à bon escient  pour mettre une priorité sur les filtrations et épurations des eaux usées porteuses des microbes assassins !

La majorité des Français ne comprend pas ce mutisme envers notre patrimoine Meulier, la République serait-elle incapable de protéger les ouvrages qui lui ont été si chers au fil des siècles ?

Monsieur le Ministre,  ce courrier fait partie des centaines de lettres reçues par votre cabinet ;  lettre de parlementaires, de fédérations, d’associations, autant que de particuliers. Monsieur le Ministre,  contrairement à  vos prédécesseurs qui n’ont pas su prendre ce dossier en main, accompagnez notre requête jusqu’aux plus hautes instances,  organisez une table ronde à laquelle nous serons fiers de participer dans le but d’obtenir un moratoire et de bloquer immédiatement la destruction de nos ouvrages.

Nous,  Monsieur le Ministre,  à notre échelle et  lors de ces portes ouvertes pour les JPPM nous sommes des centaines de propriétaires, fiers de partager notre patrimoine,  alors comme nous,  Monsieur le Ministre, soyez fier de vos moulins Français, Patrimoine bâti, naturel et énergétique, qui aujourd'hui se placent sous votre protection.

Monsieur le Ministre, nous restons dans l’attente de vous lire, et, entre-temps, nous vous prions d’accepter nos très respectueuses salutations.  

*Polyptyque de Saint-Germain-des-Prés (dit "d’Irminon") C’est le plus célèbre des polyptyques carolingiens, un des plus anciens, un des moins lacunaires et un des seuls dont on a conservé un manuscrit contemporain[1], d’où sa grande fiabilité. C’est aussi le polyptyque de Neustrie le plus étendu. . C’est le texte le plus important par le nombre de termes économiques et techniques différents (cent soixante-quatre termes).

André QUIBLIER 

Président

 Moulin de Parham, Gillingham - John Constable

Moulin de Parham, Gillingham - John Constable

Lire la suite

l'ADM 61 pose la Question des AG 2020 qui restent pour le moment dans l'impasse .

21 Juin 2020

C'est par un courrier envoyé au Ministre de tutelle des associations, Monsieur le Ministre de l'éducation, qu' André QUIBLIER Président de l'ADM 61 demande le report des Assemblées Générales des Associations loi 1901.

C'est un véritable casse tête juge le Président et son conseil d'administration pour trouver une date adéquate , en septembre selon les consignes sanitaires nous aurions des opportunités mais cela va être la course aux salles de réceptions qui par priorité seront attribuées aux réunions officielles ne pouvant être reportées, aux mariages en attente depuis Mars et, fêtes locales incontournables. C'est pour cela que nous faisons une proposition qui semble être de bon sens . à suivre...

 

 A Monsieur le Ministre

 MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE  ET DE LA JEUNESSE.

Monsieur le Ministre,

La crise sanitaire du Covid 19 a particulièrement perturbé nos associations régies sous la loi 1901.

En effet,  celles-ci,  pour un grand nombre, sont gérées par des personnes bénévoles et en grande partie retraitées.

Les réunions pour les assemblées générales traditionnellement organisées au printemps de chaque année ont dû  être reportées pour causes sanitaires. Ce report nous conduit aujourd'hui vers une date qui devrait, compte tenu des vacances, nous renvoyer en Septembre. Nous ne connaissons pas encore les mesures sanitaires qui seront en place à cette époque et si cela se confirmait nous nous verrions bloqués par une demande de salles de réception pour accueillir nos adhérents ; adhérents qui, eux-mêmes, se retrouveraient sollicités par plusieurs associations le même jour. Il faudrait tenir compte également de la reprise des activités professionnelles de chacun ; bref, beaucoup de nos petites associations, réel tissu social, seraient alors contraintes de jeter l’éponge.

Nous pensons, de ce fait,  qu’il serait judicieux de décider, par décret  un report de l’AG 2020 en 2021 ; les deux AG pourraient dès lors avoir lieu en même temps et les votes pourraient être assurés. Cette décision devrait être validée par le conseil d’administration.

Des propositions ont été avancées  pour une  mise en place des AG par vidéo-conférence mais je vous confirme que nous ne sommes pas encore prêts,  dans nos petites structures,  pour ce genre de participation.

Une partie des adhérents restant des « sujets à risques » les Présidents d’association responsables ne convoqueront pas les AG.

Notre proposition serait que, les associations régies par la loi de 1901, reprenant moins de 500 personnes,  par exemple, puissent bénéficier de ce report, ce qui serait un réel soulagement. .Nous pourrions peut être, pour des raisons financières évidentes,  limiter cette application au montant du budget annuel  de l’asso  par exemple « une association ayant eu un budget de XXX ou en dessous, en 2019, aurait  la possibilité de regrouper son AG  2020 avec celle de 2021.».

Monsieur le Ministre, nous-mêmes confrontés à cette situation, nous tenions à vous informer de ce problème afin de vous permettre d’y apporter une solution pour continuer à faire vivre nos asso ; sachez que tous les administrateurs vous en sauraient gré.

Nous espérons que notre courrier ne restera pas sans réponse et attendons une décision de votre part nous serions très honorés d’obtenir une réponse de votre part.

Entre-temps, veuillez agréer,  Monsieur le ministre,  nos plus respectueuses salutations

André QUIBLIER 

    Président

l'ADM 61 pose la Question des AG 2020 qui restent pour le moment dans l'impasse .
Lire la suite

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la politique française de destruction des moulins et étangs a été décidée sans aucune analyse

17 Juin 2020

CF Objectivites Lisez ce texte pour comprendre qui a le pouvoir normatif, réglementaire et financier sur la question des moulins et étangs. C'est eux qu'il va falloir interpeller pour que cela change : ils doivent assumer les conséquences de leurs choix de bureau.

"Aussi incroyable que cela puisse paraître, la politique française de destruction des moulins et étangs a été décidée sans aucune analyse scientifique approfondie de ces patrimoines, leurs usages, leurs milieux, leurs enjeux de riveraineté. Dans un schéma idéal, un pouvoir politique réunit tous les experts d'un sujet, avec les représentants des citoyens concernés, pour prendre des décisions avisées et informées. Si les données manquent, elles font l'objet de programmes scientifiques de recherche. Mais cela ne se passe pas ainsi en France. Des experts administratifs ont prétendu détenir le seul savoir légitime pour faire de la démolition des ouvrages en rivière une politique d'Etat se disant fondée sur "la" science. Or c'est faux, une petite fraction seulement des connaissances a été mobilisée pour appuyer cette politique, avec des biais constants en faveur d'une seule dimension des rivières ayant été érigée en dogme. Comme beaucoup de citoyens, nous perdons confiance dans une parole publique incapable de reconnaître ses préjugés et ses limites. L'organisation de l'expertise, son rapport au décideur et à la société doivent changer: nous vivons en démocratie, pas en expertocratie. La conséquence est que les associations de riverains et protection des patrimoines menacés doivent désigner et interpeller le pouvoir là où il est réellement: chez ceux qui fabriquent des normes sans passer par le suffrage démocratique. http://www.hydrauxois.org/2020/06/les-experts-sont-formels-mais-quels.html

Aussi incroyable que cela puisse paraître, la politique française de destruction des moulins et étangs a été décidée sans aucune analyse
Lire la suite

Mme Laure de la Raudière Député d'Eure & Loir interpelle Mme E Borne sur le devenir de nos moulins .

9 Juin 2020

C'est après avoir été sollicité pars les associations de l'Orne ADM 61  et d'Eure & Loir ADM 28 que Madame le <député du 28 est intervenue auprès de Madame Elisabeth BORNE Ministre de la Transition écologique et solidaire.

 C'est dans ces termes et par un courrier du  2 Juin 2020 que Mme le député a interpellé le ministre :

"Madame la Ministre, Par cette lettre, je souhaite attirer votre attention au sujet de la politique de suppression de constructions hydrauliques. J’ai été interpellée par les branches d’Eure-et-Loir et de l’Orne de la Fédération Française des Associations de sauvegarde des Moulins (FFAM) qui m’ont transmis leurs vives inquiétudes quant aux opérations de destructions de plusieurs moulins. Elles plaident pour la sauvegarde de notre patrimoine, de la faune et de la flore dénonçant les atteintes à la biodiversité provoquées par la destruction des moulins. Certaines sécheresses et certaines crues de cours d’eau sont justement provoquées par ces suppressions. Ces opérations de destruction représentent également un coût important d’argent public non négligeable, sans effet bénéfique sur l’environnement. Il serait préférable d’investir dans la restauration des moulins, et contrôler mieux l’entretien des moulins, plutôt qu’essayer à tous prix de les détruire. Nous aurions aussi intérêt à développer aussi la production d’électricité à partir de ces petites installations hydrauliques Les inquiétudes des propriétaires de moulins sont vives, ils ont l’impression de ne pas être entendus par une administration « rouleau-compresseur ». Pourriez-vous me préciser quelle est la politique du gouvernement afin de protéger nos moulins, patrimoine historique au long de nos cours d’eau ? Vous remerciant par avance de l’intérêt que vous voudrez bien apporter à ce courrier, je vous prie de recevoir, Madame la Ministre, l’expression de ma haute considération. "

Nous sommes reconnaissants à nos élus de monter aux créneaux pour la défense du Patrimoine incontournable que représentent nos moulins et les présidents des Associations Jean-Pierre Vallée pour l'ADM 28  et  André Quiblier  pour l'ADM 61, ont chaleureusement remercié Mme de la Raudière. Nos courriers répétés et martelés auprès des ministres concernés ne peuvent et ne doivent pas rester sans réponse, nous vous en ferons connaître la teneur dès réception de celle-ci.

Moulin de Villeray, 61110 Sablons-sur-Huisne crédit Photo ADM 61.

Moulin de Villeray, 61110 Sablons-sur-Huisne crédit Photo ADM 61.

Lire la suite

L'ADM 61 suggère à la préfecture de l'Orne d'organiser un groupe de travail pour mettre en place l'arrêté sécheresse 2020.

1 Juin 2020

Dans un esprit participatif l'Association "Les amis des Moulins 61" propose à la Préfecture de l'Orne , sa participation pour mettre en place l'arrêté sécheresse 2020 dans le département 

Ci-dessous copie du message envoyé le 1/06/2020.:

Bonjour, 
Un arrêté sécheresse va-t'il être mis en place dans le Département de l'Orne ? 
Si oui, les acteurs de l'eau vont-ils être consultés ?
Si oui, l'association " Les Amis des moulins 61" sera-t elle consultée?
Pour information le département de la Sarthe a décidé d'un arrêté sécheresse et n'a pas manqué d'inclure dans le groupe de travail l'ASMR 72. "Asso. de Sauvegarde des moulins Sarthois."
Nous pensons que c'est une excellente idée, alors pourquoi ne pas l'appliquer dans  l'Orne ? 
Au plaisir de vous lire .
André QUIBLIER 
Président de l'ADM 61.

* Prompte et positive réponse de la DDT de l'Orne  service Eau et biodiversité :

  Bonjour M. Quiblier,

L'arrêté sarthois que vous évoquez est un arrêté-cadre, qui organise ensuite la prise des arrêtés sécheresse en période d'étiage.
Dans l'Orne l'arrêté-cadre en vigueur date de 2018, nous avons pour objectif de le revoir d'ici l'étiage 2021. Je prends bonne note de votre souhait d'y être associé.

Bien cordialement,

 

L'ADM 61 suggère à la préfecture de l'Orne d'organiser un groupe de travail pour mettre en place l'arrêté sécheresse 2020.
Lire la suite