Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
                                                                       AMIS DES MOULINS 61
Articles récents

Avec un dialogue tel celui du directeur de l'Agence de l'Eau Loire Bretagne, nous sommes sûrs d'aller dans la bonne direction !!!!

6 Avril 2018

Le rétablissement de la continuité écologique fait parfois débat.

Martin Gutton n’ignore pas les polémiques que suscite le rétablissement de la continuité écologique. « Ici, il s’agit de permettre aux cours d’eau de retrouver leur capacité à vivre, à stocker l’hiver pour restituer à l’étiage, d’avoir un cours d’eau plus résilient. »
« Le postulat qui veut qu’un barrage soit forcément bon est faux », assure le directeur général de l’Agence de l’eau Loire-Bretagne. « Partout où on a supprimé les barrages, on a vu les populations de poissons, de loutres, de castor se développer. » Jean-Michel Bernier se veut plus nuancé. « Les barrages peuvent être justifiés dans certains cas. Les supprimer peut être discutable quand ils existent depuis des siècles. On semble croire que nos ancêtres ne savaient pas ce qu’ils faisaient. »
Martin Gutton se garde cependant de tout dogmatisme sur le sujet. « Quand les moulins fonctionnaient, le droit de l’eau assurait le fonctionnement hydraulique de la rivière. Mais ces moulins sont devenus des résidences et ce droit n’est plus respecté. Les ouvrages qui n’ont plus d’usage doivent disparaître. »

Source :https://www.lanouvellerepublique.fr/bressuire/un-barrage-ce-n-est-pas-toujours-bon

A notre avis Monsieur le Directeur devrait bien enfiler ses bottes et venir nous voir ou , au moins nous recevoir,  nous sommes des propriétaires responsables et gérons nos ouvrages mieux que sont gérées les stations d'épurations qui sont, pour certaines, de véritables passoires !

 

 Avec un dialogue tel celui du directeur de l'Agence de l'Eau Loire Bretagne, nous sommes sûrs d'aller dans la bonne direction !!!!
Lire la suite

Le printemps arrive, et les hirondelles aussi !

6 Avril 2018

Photos : Fabrice Croset .Textes : extrait lettre Information Refuges LPO - ornithomédia
https://boutique.lpo.fr/nos-dossiers/dossiers-thematiques/le-printemps-arrive-et-les-hirondelles-aussi/

 Hirondelle rustique posée sur une branche

Un long voyage vers l’Europe

A la fin du mois de janvier les hirondelles quittent l’Afrique pour se reproduire, elles entreprennent un long voyage vers l’Europe. Pourquoi laissent-elles ce continent au climat agréable et à la nourriture abondante ?

Leur terre de nidification c’est l’Europe. La concurrence y est moins rude pour se nourrir des insectes, qui peuplent les marais et les étables.

Pour migrer, les hirondelles doivent suivre une zone climatologique où il fait près de 10°C. C’est à cette température que les insectes s’activent. Elles peuvent alors les avaler en plein vol pour faire le plein d’énergie. Il leur faut du temps, avant de gagner le nord de la Méditerranée, à la fin du mois de février.

Les premières hirondelles lorraines arrivent ainsi en avril. Mais quelques intrépides arrivent dès la mi-mars. Après un court séjour sur les étangs et dans les meilleures zones de chasse pour se refaire une santé, la merveilleuse aventure de la reproduction pourra alors commencer par la consolidation ou la construction d'un nid.

Ces dernières années, les ornithologues ont constaté que les hirondelles repartaient plus tardivement, en automne, plus particulièrement l’hirondelle rustique. Certaines passent même tout l’hiver dans le midi mais aussi sur la côte Atlantique jusqu’en Bretagne. Les spécialistes supposent que les hivers doux observés en Europe, ces dernières années, sont à l’origine de ce phénomène.

Comment reconnaître les hirondelles ?

En France, vous pouvez observer 5 espèces, voici quelques informations pour les reconnaître. 3 d’entre elles se font beaucoup plus discrètes :

L’hirondelle de rocher (Ptyonoprogne rupestris) niche dans les falaises côtières ou en montagne, il lui arrive de trouver refuge sous les avancées de toit des bâtiments, les préaux. Cette hirondelle est toute grise, avec ses ailes et son dos d’un gris brunâtre et son ventre plus pâle. Elle a la gorge tachetée de gris sombre et sa queue a de fines taches blanches visibles en vol.

L’hirondelle de rivage (Riparia riparia), comme son nom l’indique affectionne les zones humides de plaines, plus spécialement les berges des cours d’eau et les carrières. Vous la reconnaîtrez avec son dos brun et son collier gris qui contrastent avec la blancheur de sa tête et de son ventre.

Hirondelle de rivage proche d'une cavité

L’hirondelle rousseline (Cecropis daurica), ressemble à s’y méprendre à sa cousine rustique. Vous la distinguerez avec sa nuque, son ventre et son croupion orangés. Vous pouvez l’observer dans les régions méditerranéennes, sur le vieux bâti, sous les ponts…

L’hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum)

Cette petite citadine aime les milieux urbains. Elle est visible sur tout le territoire français. L’hirondelle de fenêtre a la gorge, le ventre et le croupion blancs. Le dessus est noir avec des reflets bleutés métallisés. Elle construit son nid sur les rebords de fenêtre et de balcon, il lui arrive, de plus en plus souvent, de nicher dans les bâtiments.

Hirondelle de fenêtre sur nid artificiel F Croset

L’hirondelle rustique (Hirundo rustica)

Autrefois appelée l’hirondelle de cheminée, elle niche sur tout le territoire français. L’hirondelle rustique est reconnaissable avec sa belle gorge rouge brique, son dos couleur ardoise et son ventre blanc. Sa longue queue se termine par des filets, qui sont plus longs chez le mâle. Elle construit un nid de boue en forme de coupe dans les anciennes granges.

Hirondelle rustique sur une brindille photo de Mickael Lefevre

Comment aider les hirondelles ?

La modernisation a laissé derrière elle des paysages remembrés et dépouillés de nombreuses ressources naturelles. Les hirondelles y trouvent de moins en moins de matériaux pour construire leurs nids.

Les façades des maisons et des pièces intérieures sont bien trop lisses et laissent peu d’accroche possible pour la fabrication des nids. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir certains nids à terre, du fait d’un manque d’accroche.

La terre glaise est quant à elle de plus en plus rare, et de bien mauvaise qualité.

Installez des nids pour les accueillir

Les hirondelles sont des oiseaux grégaires qui nichent en colonies du début du mois d’avril à fin août,nous vous recommandons d'installer plusieurs nids en même temps de septembre jusqu’au mois de mars. Ci-dessous, vous trouverez différents nids artificiels à installer pour les accueillir.

Illustration Nid Double Schwegler pour l'Hirondelle de FenêtreFocus sur les nids Schwegler

Les nids Schwegler en béton de bois (75 % de bois) sont de meilleure qualité que les nids naturels. Les avantages des nids à hirondelles SCHWEGLER :

  • solides sans limitation de durée
  • faciles à nettoyer et à contrôler
  • résistants aux ébranlements
  • habitables dès la fin de la migration des hirondelles
Une sélection pour l’hirondelle de fenêtre

L’hirondelle de fenêtre niche habituellement à l’extérieur des édifices. Invitez-la en installant des nichoirs, en forme de demi coupe, avec un trou d'envol sur le haut sur la façade d’un bâtiment. Ils devront être placés sous une avancée de toit, le rebord d'une fenêtre ou le dessous d'un balcon, les uns à côté des autres.

Nid double pour hirondelles de fenêtre en bois FSC et béton de bois de qualité supérieure, très résistant aux intempéries

Nid double hirondelles de fenêtre en bois et béton   nid hirondelles de fenêtre en céramique et boisNid de façade pour hirondelle de fenêtre en béton de bois

Une sélection pour l’hirondelle rustique

En forme de coupe, le nid de l’hirondelle rustique se place à l'intérieur des bâtiments, étables, garages, au-dessus du vide, en veillant à ce que le bord supérieur soit situé à 5 cm au-dessous du plafond... Les nids doivent être distants d'au moins un mètre les uns des autres.

Veillez à laisser le bâtiment accessible en y laissant une petite ouverture. Elle pourra aller et venir facilement pour nourrir ses petits.

Nid à hirondelle rustique SchwegLer N° 10 en béton de boisNid pour hirondelle rustique en céramiqueNid artificiel pour hirondelle rustique en béton et en bois FSC

Astuce : pour éviter les désagréments et les souillures causés par les fientes, il suffit de placer une planchette de bois à environ 15 cm sous les nids, fixée au mur à l'aide d'équerres et que vous nettoierez régulièrement. Les fientes ainsi recueillies constituent par ailleurs, à faible dose, un excellent engrais naturel pour les fleurs !

Pour remédier aux inconvénients des fientes d'hirondelles, cette planche peut être fixée sous les nids afin de recueillir les excréments. Montage facile et rapide avec des vis sous le nid de façade. En béton de bois recouvert d'une peinture clair, assorti au nid de façade Schwegler. Poids: 2,5 kg.

Planche antifientes schwegler en bois et fixation métal   Planche Antifientes Nid de Façade Schwegler en béton de bois gris

Quelques astuces pour les protéger

Voici quelques astuces pour protéger les hirondelles au quotidien :

  • Laissez des poutres et des points d’accroche (poutres rugueuses, clou apparent …) à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments ainsi les hirondelles pourront y faire un nid.

  • Disposez des bacs avec de la boue et laisser des brins de végétaux à disposition pour permettre aux hirondelles de construire leur nid.

  • Les travaux de façades et de toitures sont redoutables pour les hirondelles, nous vous conseillons de les faire de septembre à mars, hors période de reproduction.

  • Installez des systèmes anticollisions, pour éviter qu’elles se heurtent à vos vitres. Vous pouvez lire notre dossier sur les collisions des oiseaux.

Que Vive le printemps, et que vivent les hirondelles !

https://boutique.lpo.fr/nos-dossiers/dossiers-thematiques/le-printemps-arrive-et-les-hirondelles-aussi/

 

Lire la suite

Conseil d'Etat: pas d'annulation du droit d'eau ni de remise en état d'un site sans procédure contradictoire

4 Avril 2018

Conseil d'Etat: pas d'annulation du droit d'eau ni de remise en état d'un site sans procédure contradictoire
 
Dans un arrêt venant d'être rendu, le Conseil d'Etat donne tort à une fédération de pêche et à une préfecture qui avaient voulu annuler un droit d'eau et remettre la rivière en état sans informer ni entendre le co-propriétaire des installations autorisées jouissant de ce droit d'eau. Les hauts magistrats rappellent que tous les détenteurs de droits réels sur un ouvrage ou ses annexes doivent être consultés. Ils remettent utilement à leur place les fonctionnaires et lobbies qui se précipitent aujourd'hui à casser des ouvrages hydrauliques un peu partout, dans le mépris des ayant-droits, et parfois également des milieux.
La décision que viennent de rendre les magistrats du Conseil d'Etat (CE, 16 mars 2018, n°405864) est fort intéressante à l'heure où diverses préfectures, se heurtant à la difficulté croissante à appliquer l'article L 214-17 du code de l'environnement après 10 ans d'interprétation biaisée et militante de son contenu, essaient de se rabattre sur l'abandon du droit d'eau pour continuer la politique décriée de destruction du patrimoine hydraulique français.
Les riverains, les propriétaires, les associations de protection des patrimoines naturels et culturels trouveront donc matière dans cette décision du Conseil d'Etat et dans les dispositions de la loi à motiver des requêtes contre les casseurs d'ouvrage hydraulique. Certains effacements sont peu contestés. Mais ceux qui le sont doivent faire systématiquement l'objet de contentieux si les administrations et lobbies refusent  d'entendre la voix des riverains. Notre association vous aidera à défendre vos droits.
 
à lire sur ,http://www.hydrauxois.org/2018/03/conseil-detat-pas-dannulation-du-droit.html
Tous droits réservés  ADM 61

Tous droits réservés ADM 61

Lire la suite

Les poissons se plaisent dans les rivières de contournement (Tamario et al 2018)

3 Avril 2018

Une équipe de chercheurs suédois vient d'étudier 23 paires de passes à poissons de type naturel (rivières de contournement) et de cours d'eau lotiques adjacents. Résultat: il n'y a quasiment aucune différence significative dans les peuplements de poissons. Des poissons mobiles comme la truite ou le brochet les adoptent, de même que des migrateurs comme l'anguille. Ces dispositifs de franchissement devraient être davantage implémentés et testés en France, où le gestionnaire perd du temps depuis 10 ans à essayer d'imposer partout des effacements contestés de seuils et barrages. 

a lire sur :  http://www.hydrauxois.org/

 

Crédit Photo  adm 61

Crédit Photo adm 61

Lire la suite

Les milieux humides et aquatiques sont fragiles… alors cessons de les détruire et de les assécher!

1 Avril 2018

Dans le cadre de l’évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE), le commissariat général du développement durable vient de publier un rapport sur les milieux humides et aquatiques continentaux en France. Il vise à documenter les évolutions récentes de ces milieux menacés et les implications en termes de durabilité. Malheureusement, issu d'une rédaction collective où chaque contributeur semble avoir ajouté sa marotte sans cohérence d'ensemble, le rapport se montre totalement contradictoire dans le domaine de la continuité en long : cette politique publique aujourd'hui centrée sur l'effacement des ouvrages et la disparition de leurs annexes est à l'origine de la disparition de nombreux milieux aquatiques et humides depuis une dizaine d'années, sans estimation de la biodiversité locale impactée et sans examen des services écosystémiques détruits. Cette soi-disant "écologie" parcellaire et lacunaire, centrée dès le départ sur quelques enjeux halieutiques de poissons spécialisés, sera nuisible aux milieux aquatiques et humides si elle ne fait pas l'objet de révisions substantielles dans sa mise en oeuvre. Comme on a détruit des haies et leurs écocomplexes voici 50 ans, on détruit aujourd'hui chaque année en France des retenues, des lacs, des étangs, des canaux, des biefs et tous les milieux attenants à ces hydrosystèmes: cela doit cesser. Et chacun doit s'engager pour cela cesse au plus vite!

Lire la Suite sur http://www.hydrauxois.org/ 

 

Copyright  adm 61 "Bief Percheron" .

Copyright adm 61 "Bief Percheron" .

Lire la suite

Politique climatique de la France et électricité

31 Mars 2018

 

 

LETTRE D'INFORMATION :  31 mars 2018

      Imprimer     

Bonjour
Voici attachée  la lettre adressée par courrier  au Président de la République pour l'alerter concernant  l'erreur stratégique majeure de consacrer l'argent public de la lutte contre le réchauffement climatique au  développement du  parc éolien français.

Cordialement
JL Butré


Lettre avec ARC

 

Mr Lionel Taccoen
ancien Président du comité consultatif de l'énergie auprès de la Commission Européenne


Mr Jean-Louis Butré
Président de la  Fédération Environnement Durable 

Paris le 25 mars 2018
                           
                                 Monsieur le Président de la République,        
                       

Politique  climatique de la France et électricité                 

  Fin 2017, vous avez réaffirmé votre priorité pour la politique climatique de la France : baisse des émissions de gaz à effet de serre, lutte contre le réchauffement climatique. Or les émissions françaises augmentent depuis 2014, et nous constatons que cette évolution n'est pas fortuite. 


 Votre gouvernement vient de se doter d'un excellent instrument de pilotage de la politique climatique de la France : le "Suivi de la Stratégie Nationale Bas-Carbone".  
                    
Il est inscrit dans ce document qu’en 2017 la France a consacré 9,5 milliards d’euros d’argent public  pour le climat, dont la plus grande partie, 5,68 milliards, a été utilisé pour les nouvelles énergies électriques essentiellement le solaire et l’éolien. Pourtant le secteur de l'électricité n'est responsable que de 6% de nos émissions  totales et  les études du Réseau de Transport d'Electricité montrent que dans cette filière le gain possible supplémentaire est pratiquement nul. Ce qui pourrait être résumé par « Il n'est pas possible de décarboner un secteur qui ne contient pas de carbone ».
 

La conséquence est que les  secteurs responsables de presque la moitié des émissions, transport et bâtiment, ne reçoivent qu’une faible partie de cet argent public.         
Le "Suivi" mentionné plus haut montre un grave dérapage de leurs émissions, particulièrement catastrophique pour les bâtiments.

Cette stratégie est la cause première et durable de l'augmentation des émissions de gaz à effet de serre de la France.   

Plus précisément, l'argent pour le climat  ne devrait plus  privilégier les énergies renouvelables électriques,  comme par exemple l’éolien,  qui ne permettront pas d’atteindre les objectifs visés. Il devrait être transféré vers les autres renouvelables et l’efficacité énergétique, en ciblant particulièrement les transports et les bâtiments.    

Pour enclencher  efficacement une baisse des émissions françaises de gaz à effet de serre, indispensable à la crédibilité de la politique internationale de notre pays, et pour conforter votre action diplomatique dans un domaine essentiel à l'avenir de l'humanité, il paraît indispensable de redéployer les financements publics correspondants.     
 

Nous vous prions  d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de notre très haute considération.       

                           

                        Jean-Louis Butré                                                       Lionel Taccoen        

 


 

Cordialement

Jean-Louis Butré
Président

Fédération Environnement Durable

http://environnementdurable.net

contact@environnementdurable.net
tel 06 80 99 38 08

---
 

Lire la suite

Finistère ,D'autres projets sont répertoriés dans le petit hydraulique,

31 Mars 2018

Transition énergétique. Un nouvel outil pour les porteurs de projets
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/transition-energetique-un-nouvel-outil-pour-les-porteurs-de-projets-31-03-2018-11908055.php#BKmfXBJR7LYfAPtM.99
Un potentiel de 26 M€ d'investissements
Cinq partenaires ont signé, vendredi, l'acte de naissance d'Énergies en Finistère. Cette société mixte a été initiée par le Syndicat d'énergie et d'équipement du Finistère avec quatre banques : la Caisse des dépôts, le Crédit agricole, le Crédit mutuel Arkéa et la Caisse d'épargne.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/transition-energetique-un-nouvel-outil-pour-les-porteurs-de-projets-31-03-2018-11908055.php#BKmfXBJR7LYfAPtM.99

A lire sur :

 

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/transition-energ

 Finistère ,D'autres projets sont répertoriés dans le petit hydraulique,
Lire la suite

Une vaste évaluation française pointe la dégradation des milieux humides

30 Mars 2018

Selon le CGDD, la moitié des zones humides françaises a disparu entre 1960 et 1990. Un chiffre proche de ceux rapportés pour l'Europe et l'Asie centrale par la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services éco-systémiques (IPBES), selon laquelle 51% des zones humides ont disparu depuis 1970. "Cette disparition est en partie due à l'urbanisation et aux nombreux drainages de terres, dans le but d'améliorer la régularité des productions céréalières, ou encore pour transformer des prairies en grandes cultures", rapporte le CGDD qui a toutefois constaté "un ralentissement de cette régression depuis 1990" . Laurent Radisson Journaliste : Rédacteur en Chef délégué aux marchés HSE

 

à lire sur https://www.actu-environnement.com/ae/news/milieux-humides-france-degradation-efese-30944.php4

Une vaste évaluation française pointe la dégradation des milieux humides
Lire la suite

Proposition de loi sur les moulins

29 Mars 2018

Proposition de loi sur les moulins

Le 7 mars, j'ai déposé une proposition de loi visant à assurer la protection et la capacité hydroélectrique des moulins. Il me semble nécessaire de se pencher sur cet enjeu, et ce, d'autant plus que les moulins ont un potentiel économique, écologique et touristique très intéressant.

En effet, selon le Conseil général de l'environnement, sur les 19 000 moulins que compte le pays, 3 400 présentent un fort enjeu patrimonial. Or, une grande majorité de ces édifices subsistent grâce au savoir-faire et à l'engagement de leurs propriétaires. Leur entretien représente, néanmoins, une charge importante en rapport à l'utilisation qui en est faite.

Il s'avère que les moulins sont, actuellement, largement sous-exploités. En effet, en 2011, l'Union française de l'électricité évaluait le potentiel énergétique hydraulique des moulins comparable à celui de grands fleuves tels le Rhône ou le Rhin. Ce potentiel énergétique exploitable apparaît particulièrement intéressant dans le contexte actuel de transition énergétique qui pourrait ainsi être relancé par l'hydroélectricité. Ces édifices pourraient davantage être mis à contribution, et ce, afin de produire une énergie propre pour un coût de production très bas. Il apparait donc nécessaire d'équiper en hydroélectricité les édifices actuels et particulièrement les anciens moulins.
 
Véronique LOUWAGIELettre du Député - N°068Mars 2018
http://www.veroniquelouwagie.com/?pg=lettre&id=81

 

Lire la suite

Lettre à Edouard Philippe sur les barrages et lacs de la Sélune

29 Mars 2018

Après l'interpellation de Nicolas Hulot par 100 élus locaux, Hydrauxois, les Amis des barrages ainsi que 50 élus et associations ont choisi de saisir le Premier Ministre sur la destruction des barrages et lacs de la Sélune. Les signataires appellent à un ré-examen du dossier dont le caractère conflictuel et contesté rend impossible un choix serein pour l'avenir de la vallée.  La disparition des barrages et lacs présenterait une somme considérable d'inconvénients pour des bénéfices très faibles. Ce n'est pas ce que nous attendons d'un gouvernement élu sur la promesse d'un usage responsable de l'argent public et d'une écoute des citoyens exaspérés par les décisions hors-sol des politiques. 

Sur :http://www.hydrauxois.org/

 

 

Lettre à Edouard Philippe sur les barrages et lacs de la Sélune
Lire la suite
<< < 10 20 30 40 50 51 52 53 54 > >>